Formule 1

Copies de F1 : la FIA resserre la vis et dévoile le détail des mesures

Une zone grise délicate est ouverte

Recherche

Par Alexandre C.

6 novembre 2020 - 08:01
Copies de F1 : la FIA resserre la (...)

L’affaire de la « Mercedes rose », comprenons la Racing Point de cette année, avait mené à une fronde de plusieurs équipes de F1. Pour calmer le jeu et éviter une longue procédure en justice, la FIA a décidé de prendre des mesures supplémentaires pour interdire les copies de F1, comme l’interdiction de la rétro-ingénierie.

La FIA a aujourd’hui dévoilé le détail de ces mesures. En résumé, aucune équipe ne sera autorisée à partager la propriété intellectuelle de pièces avec une autre écurie, ou d’utiliser des plans de pièces en s’appuyant sur la rétro-ingénierie, pour ce qui concerne les pièces listées (à construire soit même).

C’est ce qui a mené à l’interdiction officielle de l’envoi de plans en catimini (comme Mercedes à Racing Point l’an dernier). D’où l’interdiction aussi des caméras 3D (et autres techniques stéréoscopiques) qui permettent de « scanner » les F1.

Quant à l’usage de photos ou d’images, elles sont interdites du moment où les photos sont ensuite scannées sur des logiciels 3D, permettant aux ingénieurs de travailler à partir de plans, surfaces ou dessins exploitables. Le partage de données en ce sens est aussi interdit.

Plus globalement, la FIA a banni « toute technique » qui permet de faciliter le processus de rétro-ingénierie, qui projette des données exploitables à partir de photos.

Le contrôle de ces mesures sera renforcé : si la FIA trouve des similarités importantes sur différentes voitures, elle se réservera le droit de mener une enquête approfondie et de demander aux équipes tout accès aux données.

Mais une nouvelle zone grise est ouverte : puisqu’il est impossible d’oublier ce que l’on sait ou l’on voit, la FIA a assuré que les équipes pouvaient être « influencées par le design ou le concept d’un design de pièce venant d’un concurrent. »

La copie de pièces n’est donc pas formellement interdite : c’est la source d’information à l’origine de la copie qui est plus strictement encadrée. Maintenant, les pièces doivent être copiées à partir de connaissances « potentiellement disponibles à tous les compétiteurs ».

Charge donc aux ingénieurs et aux directeurs techniques d’exploiter les failles potentielles de ces nouvelles mesures…

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less