La croissance de la F1 en Chine prendra-t-elle un coup après 5 ans d’absence ?

Plus aucune course depuis 2019

Recherche

Par Paul Gombeaud

20 janvier 2023 - 18:07
La croissance de la F1 en Chine (...)

Avec la confirmation récente de l’annulation définitive du Grand Prix de Chine en 2023, la Formule 1 ne se sera plus rendue dans le pays depuis au moins cinq ans, à condition que la course ait bien lieu en 2024. Cela peut-il avoir des conséquences sérieuses sur la croissance du sport dans le pays ?

La dernière fois que la F1 s’était rendue sur le circuit international de Shangaï, c’était en 2019, quelques mois avant le début de la pandémie mondiale de COVID-19 qui avait d’ailleurs débutée à l’Ouest du pays. Cette course était aussi, symboliquement, le 1000e Grand Prix de l’histoire de la discipline.

La calendrier de la saison 2020, préparé en urgence, voyait uniquement Bahreïn accueillir la F1 en dehors de l’Europe. Et si les pays des autres continents retrouvaient peu à peu leur place au calendrier en 2021 puis en 2022, ce n’était toujours pas le cas de la Chine, qui fera donc aussi l’impasse cette année.

Il y avait pourtant un peu d’espoir que l’épreuve soit finalement maintenue ces dernières semaines : en effet, le gouvernement chinois retirait soudainement ses restrictions "zéro COVID" et rouvrait ses frontières, mais on sait désormais que la course n’aura bel et bien pas lieu.

Au passage, on peut également s’étonner du fait que la F1 n’ait pas fait tout son possible pour la remplacer au calendrier, elle qui disposait notamment des options Portimao et Istanbul. Avait-elle un réel espoir de finalement pouvoir y courir cette année ? En tout cas, elle espère probablement que l’édition 2024 aura lieu.

Peut-on encore imaginer la présence de plusieurs courses en Chine ?

Car la discipline, dont la popularité ne cesse de monter en flèche ces dernières années, a clairement identifié le marché chinois comme une cible, puisque nous parlons après tout du pays le plus peuplé au monde à ce jour. D’ailleurs, c’est aussi le souhait de certains dirigeants d’équipes.

En 2019, Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, poussait pour l’arrivée d’un deuxième Grand Prix dans le pays, à l’image de la Formule E qui disputait alors une épreuve à Sanya puis une autre à Hong Kong.

Même son de cloche du côté du PDG de McLaren F1, Zak Brown, qui disait que "le scénario rêvé serait d’avoir au moins deux courses en Chine et une autre en Asie dans les cinq prochaines années."

Une question se pose cependant : l’enthousiasme apparent de la F1 pour la Chine est-il réciproque ? Les chiffres de l’édition 2019 ne vont pas forcément en ce sens : avec un total de 160 000 spectateurs sur l’ensemble du weekend, seule 40% de la capacité des tribunes était remplie sur les trois jours.

Même si l’engouement pour la F1 a explosé depuis, on était très loin de la moyenne de l’époque... et donc très loin des records d’affluence aperçus sur certains circuits l’année dernière. De plus, si les Grands Prix se multiplient aux Etats-Unis (merci Netflix), c’est parce que l’intérêt local est plus que manifeste que jamais. Mais comment le public chinois accueillerait-il la F1 si elle revenait en 2024 ?

Un espoir nommé Guanyu Zhou

Car après cinq ans d’absence, rien ne dit que le pays, qui n’a en plus pas vécu une période simple ces derniers temps, affichera la même envie que l’Occident ou le Moyen-Orient. L’espoir se nomme peut-être Guanyu Zhou, le premier Chinois à être devenu titulaire en Formule 1 l’année dernière.

Le pilote Alfa Romeo devra cependant encore figurer sur la grille de départ au moins une année de plus. Il n’a certes pas démérité pour ses débuts, mais son avenir reste tout de même incertain alors qu’Audi commence déjà à tirer les ficelles en coulisses du côté de l’équipe Sauber.

Quoiqu’il en soit, celui qui rêvait de courir devant son public cette année devra encore se montrer patient. Mais nul doute qu’une belle saison 2023 de sa part pourrait favoriser un gain de popularité de la discipline chez lui.

Le pilote âge de 23 ans, ainsi que la F1 et les équipes désireuses de s’expandre sur le marché chinois, doivent déjà croiser les doigts pour que l’édition 2024 ait bien lieu cette fois.

Circuits

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos