Formule 1

L’optimisme grandit autour d’une course de F1 à Miami en 2022

Le Hard Rock Stadium soutient le projet

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 mai 2020 - 12:17
L’optimisme grandit autour d’une (...)

Le propriétaire de l’équipe de NFL des Miami Dolphins, Stephen Ross, veut toujours organiser une course de Formule 1 sur le parvis de son stade, le Hard Rock Stadium, situé en banlieue de la célèbre ville de Floride.

Les discussions étaient parmi les plus animées entre le maire de la ville, les maires des comtés et les associations de riverains, très protectrices à Miami, avant que le coronavirus ne mette un terme à ces débats.

Mais les discussions continuent en coulisses, et Emerson Fittipaldi, visiblement proche du dossier, se veut confiant pour l’avenir : "Bien sûr que ça se tiendra, dans deux ans."

Un optimisme que partage Tavo Hellmund, qui était déjà à la manœuvre pour faire venir Austin au calendrier en 2012, et ramener la F1 à Mexico en 2015. Selon lui, les discussions tournent autour des chiffres et la popularité de Stephen Ross sera un facteur positif.

"Les chances de voir une course de F1 à Miami en 2022 sont excellentes" assure Hellmund. "C’est toujours la question de faire fonctionner les chiffres, mais avec l’influence de Stephen Ross dans la région de Miami, son soutien va jouer en faveur de la course."

Malgré la volonté des organisateurs et de la F1 de courir en centre-ville de Miami, les habitants se sont montrés entièrement opposés à une course, initialement prévue sur le front de mer.

La ville américaine avait déjà réussi à faire annuler la Formule E il y a quelques années, et le projet de course en centre-ville est tombé à l’eau. La volonté de Ross de tenir le circuit dans sa propriété, à savoir le stade, a permis cette relocalisation et le site actuellement espéré pour la tenue d’un Grand Prix.

"Comme beaucoup de gens, je préférerais une course en ville sur le Biscayne Boulevard, mais la tenir autour du Hard Rock Stadium est bien plus pratique pour tout le monde" reconnaît Fittipaldi.

Chase Carey, PDG de la F1, reconnaît que les discussions sont délicates, mais se veut confiant : "Les étapes et processus que nous traversons pour finaliser une course ont des degrés de complication."

"Mais je pense que nous sommes positifs avec le chemin que nous empruntons, et nous sommes satisfaits de l’opportunité de pouvoir faire d’une course à Miami une réalité dans le court terme."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less