Formule 1

Kvyat revient sur le circuit où il a signé un de ses deux podiums en F1

De bons souvenirs à Shanghai

Recherche

Par A. Combralier

10 avril 2019 - 10:56
Kvyat revient sur le circuit où il a (...)

A Bahreïn, en qualifications comme en course, Daniil Kvyat est resté quelque peu dans l’ombre de son rookie de coéquipier, Alexander Albon.

L’objectif du Russe, en Chine, sera de reprendre l’avantage chez Toro Rosso, alors que son leadership, plus ou moins évident sur le papier, paraît être remis en question.

« Le week-end ne s’est pas bien déroulé à 100 % pour moi à Bahreïn » reconnaît Daniil Kvyat.

Le Russe rappelle toutefois qu’un problème opérationnel l‘avait contraint à faire un relais de moins que tout le monde en Q2, à Bahreïn.

« En qualifications je n’ai pas tourné autant que je voulais, donc ça ne m’a pas aidé étant donné l’évolution de la piste. Nous n’avons pas tiré le meilleur des qualifications et la course en elle-même fut un peu hachée. Donc, sur un plan positif, on peut dire que mon rythme réel a l’air compétitif, ce qui est encourageant avant de se rendre en Chine. »

« Les deux jours d’essais à Bahreïn ont été utiles, avec Alex qui conduisait pour l’équipe, tandis que je conduisais pour les tests Pirelli. En Chine, nous devons travailler dur pour avoir de bons réglages, afin que tout fonctionne au mieux. Si nous y arrivons, nous pouvons connaître un vrai bon week-end. »

C’est à Shanghai, en 2016, que Daniil Kvyat signa un de ses deux podiums en carrière…

« J’ai de bons souvenirs en Chine, surtout en 2016, quand je suis passé de la 6e place sur la grille à la 3e place en course. C’est une piste intéressante, avec un mélange de virages lents et à moyenne vitesse, et des virages à haute vitesse. Et il y a cette très longue ligne droite. Quand vous signez un bon tour ici, cela vous procure de la satisfaction. Il y a quelques portions délicates, dont l’épingle qui, après la longue ligne droite et un freinage brusque, est difficile à prendre. C’est aussi le cas des deux premiers virages, ils sont extrêmement longs. »

Ce Grand Prix sera particulier pour Daniil Kvyat pour une autre raison : ce sera le 1000e Grand Prix de l’histoire de la F1 !

« C’est sympathique d’en faire partie. Cela signifie que les pilotes qui y participeront feront partie de l’histoire de la F1, c’est bien d’être sur cette liste. »

« Shanghai est un endroit excitant en lui-même. Même si nous ne restons pas dans le centre, j’arrive souvent à y passer un jour, c’est une ville très intéressante. »

Toro Rosso

expand_less