Formule 1

Jetons gratuits : pourquoi AlphaTauri n’a pas voulu profiter d’une faille du règlement F1

Contrairement à Aston Martin F1

Recherche

Par Alexandre C.

21 février 2021 - 10:36
Jetons gratuits : pourquoi AlphaTauri

Deux jetons vous manquent... La faille réglementaire de la F1

Pour développer leurs F1 2021, les équipes ont dû faire face à de sévères limitations : seuls deux jetons de développement sont autorisés pour ce faire. Les teams doivent donc faire des choix : changer l’avant de la voiture ? Deux jetons. La cellule de survie ? Deux jetons. L’arrière ? Deux jetons aussi.

Le but est bien sûr d’économiser des coûts en période de crise du coronavirus, pour permettre aux équipes de se concentrer sur le nouveau règlement 2022.

Pour autant il existe une faille sévère qui avantagera clairement certaines équipes. En effet, selon le règlement technique (article 22.8.5.b), aucun jeton ne sera à dépenser, si une équipe souhaite upgrader des pièces 2019 en pièces 2020 pour la saison 2021. Il y aura donc des évolutions « gratuites » pour les équipes sui reprendront les pièces 2020 d’une équipe-mère.

Cela concerne en particulier Racing Point-Aston Martin (qui reprendra des pièces de la Mercedes 2020) et AlphaTaur. Sur le papier ces deux équipes peuvent bénéficier de nouvelles boîtes, suspensions ou autres éléments divers gratuitement, sans jetons dépensés.

Haas et Alfa Romeo reprennent aussi des pièces Ferrari… mais de l’année n+0 et non n-1 de la Scuderia. Ce qui signifie que ces petites structures n’auront pas, elles, droit à ces évolutions gratuites. C’est pire encore pour Haas qui achète bien plus de pièces qu’Alfa Romeo à Ferrari (même si étant donné la performance de la SF1000, cela ne semble pas être un drame).

Aston Martin F1 et AlphaTauri, déjà en verve en 2020, pourraient ainsi creuser leur écart sur Haas et Alfa Romeo cette année.

Par exemple Aston Martin F1 a déjà dépensé ses deux jetons dans la cellule de survie, mais a aussi pu se concentrer sur le reste de la voiture, pour changer un grand nombre de pièces selon Otmar Szafnauer : « C’est la première fois qu’une voiture reportée d’une année sur l’autre, a beaucoup de pièces neuves, donc même si la philosophie est de reporter des pièces, nous aurons toujours beaucoup de nouvelles pièces sur la voiture, beaucoup de nouveaux développements aérodynamiques, et même un nouveau châssis pour nous aussi. Bien que la voiture soit similaire à celle de l’année dernière, elle est globalement nouvelle. »

Forcément, la polémique a grondé dans le paddock. Plusieurs équipes sont désavantagées. Haas et Alfa Romeo bien sûr, mais aussi McLaren et Alpine, qui verront leurs concurrents progresser à moindre frais.

McLaren en particulier a dû dépenser deux jetons rien que pour insérer la nouvelle unité de puissance Mercedes dans la voiture. On comprend ainsi mieux pourquoi Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, s’élevait contre cette règle : « Comme nous l’avons déjà dit, que certaines équipes peuvent faire tant de choses sans jeton, nous pensons que ce n’est pas correct, ce n’est pas juste. Mais cela fait partie de la discussion que nous avons avec la FIA et nous devons voir comment cela se passera dans les prochaines semaines. »

Mais Mattia Binotto, débordé par Racing Point et AlphaTauri l’an dernier avec Ferrari, avait haussé le ton également : « Je pense que nous ne sommes pas entièrement satisfaits qu’il y ait des équipes qui puissent éventuellement faire évoluer leur package complet, le faisant passant d’un package 2020 à un package 2021. Ce serait injuste, car la saison avec deux jetons est similaire pour tout le monde. Nous n’avons que deux jetons et tout le monde devrait être limité à ça. »

Pour autant la règle n’a pas été modifiée par la FIA, ce qu’expliquait ainsi Nicolas Tombazis, le responsable des monoplaces chez la FIA : « Les arguments ne sont pas toujours corrects. Certaines équipes, comme Haas, utilisent des pièces de la Ferrari de la même année. Racing Point achète des pièces de la voiture de l’année précédente. Nous avons introduit l’homologation pour des raisons de coût. Ce que font Mercedes et Racing Point permet aux deux parties d’économiser de l’argent, car elles utilisent des pièces provenant de l’usine de Mercedes et le client n’a pas à investir dans le développement de ces pièces. Racing Point n’utilise pas ces pièces pour rendre la voiture plus rapide. »

Le choix curieux d’AlphaTauri

Comme Racing Point-Aston Martin F1, AlphaTauri aurait ainsi pu profiter de cette faille pour changer un plus grand nombre d’éléments sur sa voiture. Cela aurait été possible par exemple en reprenant tout l’arrière de la Red Bull 2020, pour le mettre gratuitement sur la F1 2021. Un arrière gratuit, là où les autres équipes auraient dû dépenser deux jetons : tentant, non ?

Et pourtant, AlphaTauri a fait un choix curieux : l’arrière d’AlphaTauri de l’an dernier a été conservé (photo).

Pourquoi ce choix ? Jody Egginton, le directeur technique de l’équipe, l’expliquait ainsi pour la présentation de l’AT02 : « Ce n’était pas une décision facile. Nous avons considéré les côtés positifs et négatifs de ce choix. C’était certainement une option attrayante de passer à une nouvelle boîte de vitesses sans utiliser de jetons, mais c’est l’avant du châssis que je voulais le plus développer Les voitures de l’année prochaine seront radicalement métamorphosées. Nous devons donc y concentrer nos ressources également. Le châssis de l’AT01 de l’année dernière était très complet - en particulier la stabilité arrière était pleinement satisfaisante. »

AlphaTauri n’a ainsi pas voulu prendre de risques. Pourquoi changer quand on est satisfait de l’arrière d’une voiture ? Et pourquoi prendre le risque de copier l’arrière d’une Red Bull 2020 justement décrite comme instable ?

Il faut aussi, et le directeur technique de l’équipe le rappelle, qu’AlphaTauri se concentre sur d’autres priorités, là où maîtriser un nouvel arrière prendrait du temps. Le règlement F1 2022 bien sûr. Mais aussi l’utilisation de la nouvelle soufflerie de l’équipe (celle de Red Bull), passant d’un modèle 50 % à 60 %, ce qui mobilisera une grande force de travail.

Le choix de prime abord curieux d’AlphaTauri est ainsi plus compréhensible. Il n’en demeure pas moins que le grand vainqueur de l’affaire est Aston Martin F1 : à nouveau, l’équipe de Silverstone semble profiter d’une faille du règlement, après l’affaire des conduits de frein arrière repris de la Mercedes. Et si la grande progression de la saison 2021 était à attendre de ce côté ?

AlphaTauri

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less