Formule 1

James Allison décrit la Mercedes W10 et sa genèse

Il livre les différences avec la W09

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 février 2019 - 11:49
James Allison décrit la Mercedes W10 (...)

Mercedes a présenté sa nouvelle monoplace, la W10, ce matin, et l’a directement mise en piste (photo) à Silverstone.

Comme son nom l’indique, il s’agit de la dixième de l’équipe mais surtout, elle porte les espoirs de l’équipe qui souhaite viser un sixième titre pilotes consécutifs, tout comme chez les constructeurs. Avec le changement de règlement, cette voiture est dans les tuyaux depuis longtemps.

"Le travail sur le projet W10 a commencé fin 2017" déclare James Allison, directeur technique de l’équipe. "C’est là que les premières réunions ont eu lieu au sujet du châssis, des changements sur le moteur et de ce que nos objectifs étaient. C’est là que nous avons établi nos plans pour le déploiement de nos ressources et pour séparer les personnes en charge de la voiture 2018 et celles en charge de ce projet."

Il explique les priorités qui ont été données pour la conception de cette nouvelle monoplace, dont l’appui aérodynamique a été revu à la baisse suite à l’arrivée du nouveau règlement : "La maniabilité de la W09 constituait un grand progrès après la W08. Nous avons réussi à être compétitifs sur des tracés où ce n’était pas le cas lors des années précédentes."

"Cependant, nous n’étions toujours pas aussi bons que nos compétiteurs pour préserver la performance des pneus arrière. Nous avons travaillé dur sur la suspension et les caractéristiques aérodynamiques pour créer une voiture plus douce avec les pneus, assez, nous l’espérons, pour être compétitifs lors de toutes les phases de course sur chacune des pistes du calendrier."

"Même si le poids minimal a été augmenté de 10 kilos pour 2019, les réductions de poids restent un défi essentiel pour les F1 actuelles. Les composants dont nous pensions qu’ils avaient été allégés au maximum en 2018 ont été repris, un par un, et ont subi une nouvelle analyse agressive pour enlever du poids. Certains composants ont perdu le poids énorme de 500 grammes, et ce poids peut être rajouté dans l’aérodynamique, les suspensions ou le moteur pour gagner de la performance."

Allison détaille enfin les points communs entre la W10 et sa devancière, malgré le changement de règles aérodynamiques : "La W10 garde le même empattement et l’architecture globale, mais une inspection détaillée révélera que l’exécution de ce concept a été revue et poussée à son maximum, afin d’améliorer la performance aérodynamique au-delà de ce qui aurait été possible avec les limites du design 2018."

Mercedes

expand_less