Formule 1

Hamilton estime avoir géré ‘parfaitement les pneus’ malgré sa défaillance

Il accuse les débris de Kimi Räikkönen

Recherche

Par A. Combralier

2 août 2020 - 21:33
Hamilton estime avoir géré ‘parfaitement

Lewis Hamilton a eu chaud ! Mais est-ce la chance du champion ? En effet, à l’image de son coéquipier Valtteri Bottas, le pilote Mercedes a été victime d’une défaillance de pneus en toute fin d’épreuve, à Luddfield. Bien heureusement, Max Verstappen s’était préalablement arrêté et Lewis Hamilton a fini 5 secondes devant la Red Bull…

Hamilton a pu raconter ce dernier tour si intense…

« Dans le feu de l’action, vous avez l’adrénaline et je suppose que la lutte, l’instinct de survie, ressortent. J’ai pu rester calme et vraiment mesuré et j’ai essayé de ramener la voiture à la maison, mais bien sûr, je suis assis ici en pensant à toutes les choses qui auraient pu se passer, si le pneu avait lâché dans un virage à grande vitesse ou autre, le tableau aurait été bien différent. »

Toto Wolff a fait remarquer que les deux pilotes Mercedes auraient dû moins se mettre la pression en course, pour économiser les pneus.

Lewis Hamilton, en conférence de presse, a réfuté une telle accusation.

« Honnêtement, j’ai vraiment, vraiment senti que je conduisais vraiment bien, j’ai géré les pneus au mieux de mes capacités. »

« Valtteri mettait beaucoup de pression au début de chaque relais, donc dans les endroits où je me gère les pneus normalement, j’ai dû moins gérer pour le tenir à l’écart de la zone DRS. »

« Il a eu un rythme formidable aujourd’hui. Je savais qu’à un moment donné, le pneu avant-gauche allait se dégrader, parce que je voyais bien qu’il n’était pas performant dans les domaines où il devait le faire. Puis on a commencé à voir l’écart se creuser, et puis je me suis senti assez à l’aise avec la situation dans laquelle je me trouvais. »

« J’étais certain qu’il me restait encore beaucoup de vie sur les pneus. »

« Je suis sûr qu’il [Bottas] a juste tué son pneu avant-gauche. Je suppose, et ça a commencé à s’effondrer pour lui. Pour moi, la voiture se sentait bien, alors j’ai en quelque sorte maintenu un rythme décent. Voir les Red Bulls aussi proches en termes de vitesse, je pense que c’est quelque chose à vraiment considérer. Et ce n’est pas nous qui avons ralenti. Donc, nous pouvons avoir une course serrée, peut-être pour la prochaine course. »

A l’image de son directeur d’écurie, Lewis Hamilton s’interroge sur la cause de cette défaillance... et semble viser les débris d’aileron de l’Alfa Romeo de Kimi Räikkönen, quelques tours auparavant.

« Il sera très intéressant de voir ce qu’ils vont trouver, parce qu’évidemment ils peuvent voir ce qui a causé la défaillance. »

« Mais je suis convaincu que c’était probablement des débris. Il y avait beaucoup de débris sur la piste, il y avait une voiture devant moi, c’était peut-être Kimi ou quelqu’un comme ça, qui a perdu son aileron, il est tombé juste devant moi sur un des tours. »

« Depuis la voiture de sécurité, il y avait des débris jusqu’à Maggots et Becketts. Je ne pense pas que ça ait été nettoyé. Le pneu fonctionnait parfaitement bien, au point que je pense que j’aurais pu pousser et faire quelques tours décents vers la fin en termes de rythme, mais heureusement je ne l’ai pas fait. »

« En allant de l’avant, nous allons voir comment nous pouvons faire mieux. Mais honnêtement, je pense que comme vous avez pu le constater avec mon rythme, ma gestion des pneus était parfaite. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less