Formule 1

Hamilton a fait monter ses freins à ‘mille degrés’ lors du 2e départ

Pour prendre l’avantage sur Bottas

Recherche

Par Alexandre C.

14 septembre 2020 - 09:03
Hamilton a fait monter ses freins à (...)

Malgré une course tumultueuse au Mugello, comme souvent cette saison, c’est Lewis Hamilton qui a fini par triompher, avec en prime le meilleur tour en course. Le pilote Mercedes semble plus que jamais intouchable et a prouvé sa résilience, après avoir été pourtant dépassé par Valtteri Bottas au tout premier départ.

En conférence de presse, il pouvait ainsi souffler, tout en rendant hommage à la vitesse de son coéquipier.

« C’est dingue ! C’était un vrai tour de montagnes russes, je pense, émotionnellement et physiquement. Tous ces gars ont fait un travail incroyable. Valtteri a été si rapide tout le week-end, alors en le gardant derrière dans les départs et les arrêts que nous avions, j’ai bien fait, car je ne dirais pas qu’il était facile de rester dans la zone. En fin de compte, je suis très fier de ma performance parce que ce n’était pas facile de garder ces gars derrière. »

Lewis Hamilton a ensuite raconté ses deux départs décisifs : dans le premier, il a été dépassé par Valtteri Bottas ; dans le second, il a repris l’avantage en faisant chauffer ses freins au maximum...

« Le premier... j’ai patiné, ce n’était pas un très bon temps de réaction de ma part non plus. Pour le deuxième… J’avais un écart de près de deux cents degrés entre la température de mes freins avant et celle de mes freins arrière, alors je les ai poussés très fort pour obtenir la même température, Je les ai fait monter à mille degrés et j’ai essayé de les refroidir dans le dernier virage et jusqu’au départ. Je suis arrivé sur la grille et il y avait beaucoup de fumée qui arrivait et j’étais vraiment inquiet car je pouvais voir... Je pense que j’ai vu une flamme à un moment donné, ce qui n’est pas bon, car cela brûle tout l’intérieur, donc heureusement, le départ a été donné relativement rapidement et je n’ai pas eu de problème à partir de là, mais c’était vraiment à la limite. »

Il s’agissait du premier Grand Prix tenu au Mugello : Lewis Hamilton en aimerait-il un second l’an prochain ?

« Personnellement, j’adore ce circuit, je ne sais pas comment c’était pour la course mais c’est l’une des pistes les plus difficiles, je pense que c’est un circuit fantastique à moyenne et haute vitesse mais je ne pense pas qu’il était trop dangereux, c’est plus de la vieille école avec les zones de dégagement et le gravier donc j’espère qu’ils ne vont pas changer cela. J’aimerais revenir ici, pour sûr. »

Désormais, Lewis Hamilton revient à un succès du record absolu de Michael Schumacher, qu’on pensait hors de portée...

« Oui, ça ne semble pas réel. C’est évidemment un privilège d’avoir une telle équipe et une telle voiture, mais je suis éternellement reconnaissant envers les gens qui continuent à travailler dur, je ne suis qu’un maillon de la chaîne, mais il n’est pas facile de gagner quand on a un excellent pilote à Valtteri qui vous pousse à bout, le week-end. Mais je n’aurais jamais pensé que j’en arriverais là, c’est sûr. »

Lewis Hamilton a aussi été interrogé sur le t-shirt inédit qu’il a porté avant la course et sur le podium (avec la mention "arrêtez les flics qui ont tué Breonna Taylor")...

« Cela ne change pas grand-chose [par rapport au slogan Black Lives Matter], on se bat toujours pour la même chose. C’est juste que... il m’a fallu beaucoup de temps pour obtenir ce t-shirt et je voulais le porter et faire prendre conscience du fait qu’il y a des gens qui ont été tués dans la rue, et qu’il y a quelqu’un qui a été tué dans sa propre maison, que ces gars sont toujours en liberté et que nous ne pouvons pas nous reposer, nous ne pouvons pas... nous devons continuer à sensibiliser les gens. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less