Face au cas Gasly, les pilotes de F1 veulent une évolution des pénalités

"Je n’ai pas l’impression d’avoir été dangereux"

Recherche

Par Franck Drui

10 novembre 2022 - 19:02
Face au cas Gasly, les pilotes de (...)

Les pilotes de Formule 1 ont révélé aujourd’hui à Interlagos qu’ils poussaient la FIA à apporter des modifications au système de points de pénalité en Formule 1 car Pierre Gasly est au bord d’une suspension pour une course qu’il qualifie lui-même de "gênante".

Avec le point de pénalité de Gasly au Grand Prix du Mexique pour avoir pris un avantage en sortant de la piste, le pilote AlphaTauri a maintenant amassé 10 points de pénalité au cours des 12 derniers mois.

C’est à deux points des 12 points qui déclencheront une suspension automatique d’un Grand Prix. Gasly devra rester propre jusqu’en mai de l’année prochaine, lorsque les deux premiers points de ce décompte – amassés lors du GP d’Espagne de cette année pour une collision avec Stroll – expireront.

"Je ne vais pas mentir, c’est une situation très désagréable et assez délicate, à certains égards un peu gênante d’être dans une position où je pourrais être banni pour une course après la saison que j’ai faite," dit Gasly.

"Je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir été particulièrement dangereux ces 12 derniers mois et ce serait une sanction sévère. Il y a eu beaucoup de discussions avec la FIA, pour essayer de trouver une solution."

A ses côtés, Valtteri Bottas pense que ces pourparlers se traduiront par un changement rapide des règles, affirmant "qu’il y a eu de bonnes discussions" avec la FIA sur la nécessité de le faire.

"Je ne pense pas que Pierre mérite d’être dans ce genre de situation, sur le fil du rasoir. C’est la règle maintenant, mais l’essentiel est de savoir comment nous agirons avec cela à l’avenir. Prendre des points de pénalité pour des limites de piste, c’est absurde. Il faut que ce soit dangereux et répréhensible."

Une évolution du système souhaitée

Aucun pilote de F1 n’a été banni depuis l’introduction du système actuel de points de pénalité pour 2014.

Gasly s’inquiète de l’effet qu’une interdiction pourrait avoir sur sa dernière course avec AlphaTauri ou sur le début de sa nouvelle vie avec Alpine F1 en 2023.

"Je veux faire toutes les courses, je veux terminer la saison de la meilleure façon possible avec AlphaTauri," poursuit le Français.

"Je veux faire toutes les courses en 2023 et avoir le maximum de chances de performer pour Alpine. Il y a beaucoup en jeu, personne ne sait ce qui va se passer en 2023, je pourrais me retrouver avec une voiture incroyable, me battre pour le championnat par exemple, je ne peux pas prendre le risque d’être banni pour une course et perdre tous mes espoirs pour le championnat."

"C’est donc une situation très délicate, j’ai beaucoup discuté avec la FIA pour essayer de trouver des solutions parce que la façon dont le règlement est écrit en ce moment, c’est assez strict pour les pilotes et des sanctions assez sévères."

"Même si ce n’est pas toujours lié à une conduite dangereuse, la pénalité a certainement des répercussions massives sur le championnat des équipes et des pilotes."

Il avait déjà suggéré à Mexico que la FIA travaillait sur une solution pour 2023 et maintenant à Sao Paulo, Gasly veut que cette solution arrive avant le Grand Prix de ce week-end. Car s’il se retrouve encore en situation délicate en course, il pourrait écoper d’une suspension à Abu Dhabi.

"Nous aurons plus de conversation aujourd’hui mais j’espère que nous pourrons trouver une solution avant le week-end pour éviter de nous retrouver dans une situation idiote où je serai banni pour une course," ajoute Gasly.

"Et ce serait terrible pour moi et je ne pense pas que ce soit la bonne approche même si pour le moment, il n’y a pas de solution claire. Donc, j’espère qu’il pourra y avoir un bon plan pour 2023."

Aucun de nous n’est dangereux selon Albon

Le pilote Williams Alex Albon, qui compte sept points de pénalité, a sympathisé avec la situation de Gasly et a réitéré la nécessité d’un changement.

"Je suis assez haut aussi en termes de points et je suis tout à fait d’accord avec Pierre. Je pense que j’ai trois points sur mon permis qui sont dus aux limites de la piste - quelque chose qui n’est pas du tout dangereux et qui ne fait de mal à aucun autre pilote ni à moi-même."

"Je pense que j’ai deux points pour une collision avec Lance Stroll à Djeddah, alors qu’à la fin de la course, en tant que pilotes, nous avons estimé que ce n’était pas ma faute. Il y a donc beaucoup de points sur mon permis que je ne pense pas mériter."

"Nous en discutons donc et je pense qu’il va y avoir un changement. Mais nous avons déjà les points sur notre licence, alors que se passe-t-il alors ?"

"Parce que même si nous faisons des pas en avant l’année prochaine, est-ce que les points que nous avons obtenus lors des courses précédentes restent ou non ?"

"Nous devons faire quelque chose à ce sujet, je ne pense pas qu’aucun d’entre nous soit un pilote dangereux."

"Bien sûr, vous devriez punir les pilotes s’ils font des choses dangereuses, mais je pense que beaucoup des points que tout le monde a en ce moment ne sont pas donnés à cause de choses dangereuses."

AlphaTauri

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos