Formule 1

Copier, c’est tricher : Steiner met la pression sur la FIA sur l’affaire Racing Point

Haas s’estimerait désavantagée si la FIA donne raison à Racing Point

Recherche

Par Alexandre C.

30 juillet 2020 - 17:17
Copier, c’est tricher : Steiner met (...)

L’affaire de la Mercedes rose porte actuellement sur les conduits de freins de la Racing Point – que Renault voit comme directement copiés de la Mercedes, ce qui est illégal puisqu’il s’agit de pièces listées.

Günther Steiner a une opinion importante sur le sujet puisque depuis son arrivée en F1, Haas est accusée de copier les designs de Ferrari, son écurie partenaire. Le directeur se dit ainsi « très intéressé » par l’issue de la procédure lancée par Renault, Haas ayant été elle-même « scrutée » par la FIA « à chaque instant » depuis son arrivée en F1…

Günther Steiner confie ainsi un certain scepticisme quant à la légalité de la démarche de Racing Point, qu’il dissocie de la méthode Haas !

« Au début, je pensais que Racing Point avait tout fait selon les règles comme nous l’avions fait, mais maintenant nous devons voir s’ils l’ont fait ou non. »

« D’après les informations disponibles, il semble que Racing Point ait copié - un à un - les conduits de freins de Mercedes, et il est certain que cela ne devrait pas être autorisé. »

« Je n’ai pas tous les détails, car je ne suis pas impliqué dans cette affaire, mais si la FIA enquête et découvre qu’il s’agit d’une copie des conduits de frein de 2019, c’est évidemment illégal et doit être réglé. Si Racing Point fait cela, il faut qu’il y ait des sanctions. »

Et de son côté, Haas ne copierait-elle pas les conduits de la Ferrari ?

« Nous avons toutes les preuves que nous employons spécifiquement des personnes pour faire les conduits de freins, parce que nous n’avions pas à le faire avant que le règlement soit modifié en août. L’année dernière, nous avons employé des personnes pour concevoir les conduits de frein parce que nous n’en avions pas, donc nous avons dépensé plus d’argent et de temps pour les réaliser. »

« Le problème avec les conduits de frein est qu’il s’agit de pièces si complexes, qu’il est assez facile de comprendre si elles ont été copiées ou si elles ont été conçues. Avec le matériel aérodynamique, vous pouvez prendre des photos et les copier, mais normalement vous ne pouvez pas prendre de photos de l’intérieur d’un conduit de frein, vous devez le démonter. C’est comme si vous disiez "j’ai regardé le moteur et je sais à quoi ressemblait le piston", pour savoir que vous devez démonter le moteur. »

Pour Günther Steiner, la décision finale prendra du temps, car il y aura sûrement appel d’un côté ou de l’autre. Mais ce jugement sera très important, puisqu’il " définira l’avenir de ces collaborations. »

« Si ce que Racing Point a fait est correct, il faut clairement définir que nous pouvons simplement copier et ne pas avoir d’ambiguïté sur ce qui est bien et de ce qui est mal. »

« Mais est-ce la bonne chose à faire pour le sport ? Mon opinion n’est pas la plus importante sur ce sujet, mais si c’est la bonne chose à faire, alors en ne copiant pas les conduits de frein, nous avons été désavantagés, à mon avis. »

Si Racing Point est reconnue coupable, Mercedes pourrait enfin se retrouver dans la tourmente, conclut Günther Steiner...

« En théorie, il faut que cela concerne Mercedes, sinon comment pourraient-ils obtenir le conduit de frein ? Je ne pense pas qu’on les laisse traîner dans les rues de Brackley ! Ils ont dû avoir l’information de quelque part... »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less