Formule 1

Avec des courses qualificatives, les F1 n’auraient pas tenu le dimanche selon Szafnauer

Avec déjà une fiabilité désastreuse aperçue dimanche dernier

Recherche

Par A. Combralier

10 juillet 2020 - 17:31
Avec des courses qualificatives, (...)

Si elles avaient été adoptées par la F1 (mais Mercedes y avait opposé son veto), les courses qualificatives (avec grille inversée) n’auraient pas été sans poser problème pour la fiabilité des monoplaces – déjà mise à rude épreuve en course, dimanche au Red Bull Ring.

Les freins en particulier ont souffert de surchauffe, du côté de Haas, mais aussi de Pierre Gasly, qui a failli abandonner pour ce problème. Or, entre les qualifications et la course, il est impossible, sous le régime de parc fermé, de toucher aux freins.

Par conséquent, les courses qualificatives auraient déjà entamé le potentiel des freins avant même la course de dimanche, et auraient ainsi été à l’origine de nombreux abandons en plein Grand Prix.

Otmar Szafnauer, le directeur de Racing Point, a mis l’accent sur ce point en conférence de presse, ce vendredi.

« Cette piste peut être très dure pour les freins, nous avons vu en course quelques défaillances de freins. »

« Et, malheureusement, avoir une grille inversée, puis aller dans le parc fermé, et ensuite avoir une autre course par exemple… notre voiture n’aurait pas pu faire cela - disputer une course courte et ensuite avec la même voiture finir une autre course. »

Voici pourquoi la F1 aurait bien fait de rejeter cette idée de courses qualificatives, avec le recul, poursuit Otmar Szafnauer...

« Je pense donc que ce type de décisions doit être pris suffisamment tôt avant le début du processus de conception, de sorte que vous puissiez concevoir la voiture en fonction de ces paramètres. »

« Pour ce qui est de l’occasion manquée, je pense que la météo nous montrera que même si c’est la même piste, nous aurons deux courses différentes ici. »

Du reste, certains "top-pilotes" seraient partis en tête de cette course qualificative (se fondant sur l’ordre inverse du championnat), à l’image de Max Verstappen, qui avait été le premier à abandonner en course dimanche dernier.

Frédéric Vasseur, le directeur d’Alfa Romeo, prend appui sur ce fait pour évoquer le risque de détournement de l’esprit de cette potentielle innovation...

« Baser le classement sur le résultat de la course 1 aurait été un peu difficile, car on peut être tenté d’arrêter la course si on n’est pas dans les points. Je pense que c’était une opportunité, une bonne opportunité, cela fait aussi partie des compétences nécessaires de tout pilote de devoir dépasser. »

« Mais voyons pour l’avenir, nous avons des tonnes de choses à régler cette saison. »

Chez Haas F1, Günther Steiner, de son côté, demeure toujours en faveur des courses qualificatives et avait même pensé à tout...

« Nous aurions dû le faire, cela aurait été difficile car c’est la première course mais vous auriez pu utiliser le classement du championnat du monde de l’année dernière pour commencer la course qualificative, ou quelque chose comme ça. »

« Il faut espérer que cela revienne à l’ordre du jour et si cela ne fonctionne pas, nous devons être assez courageux pour dire que cela n’a pas marché et revenir à la situation antérieure. »

« J’espère que cela reviendra et que nous essaierons de le faire, et alors nous saurons, nous ne resterons pas assis ici à spéculer sur le fait que c’est une occasion manquée. »

Enfin, Claire Williams estime que ces grilles inversées auraient profité à son équipe (la dernière en performance pure), tout en nuisant à l’ADN du sport...

« Pour quelqu’un qui, pendant de nombreuses années, a toujours parlé et épousé le véritable ADN de notre sport, curieusement, j’étais plutôt en faveur de la grille inversée. »

« Mais ce n’est peut-être pas une surprise. J’aurais aimé voir une Williams être en pole.

« Mais cela va à l’encontre, je pense, du véritable ADN de notre sport et je ne suis pas une personne qui pense réellement que la Formule 1 a besoin de ce genre d’astuces, pour rendre le sport plus passionnant. Je pense que ce sport est incroyablement passionnant. Presque toutes les courses auxquelles nous assistons sont incroyablement passionnantes ce fut exactement le cas de l’Autriche, lors de la première course le week-end dernier. »

« Et je suis sûr qu’avec les conditions météorologiques que nous prévoyons pour les prochaines 24 heures, la course de dimanche pourrait être très différente. »

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less