Formule 1

Alonso s’est senti ’stupide’ de respecter les limites de piste au départ

Il accuse d’autres pilotes de ne pas l’avoir fait

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 juillet 2021 - 09:34
Alonso s’est senti ’stupide’ de (...)

Fernando Alonso s’est agacé du non-respect des limites de piste par plusieurs pilotes au départ des deux Grands Prix disputés en Autriche. Le pilote Alpine F1 a perdu des positions en respectant le virage et juge que c’est injuste.

"Nous avons couru deux fois ici en deux week-ends et j’étais le seul à dépasser les voitures au départ, en freinant très tard pour le premier virage à l’intérieur" a-t-il expliqué. "Cette fois, j’ai dépassé Ricciardo et Leclerc et ils sont sortis de la piste à l’extérieur en sortie du premier virage."

"Et après ça, ils ont repris la piste derrière une voiture pour prendre l’aspiration vers le troisième virage. Donc je ne sais pas, j’ai senti que c’était très injuste aujourd’hui, encore une fois."

"Ca c’était le week-end dernier. Cette fois, j’étais devant Charles [Leclerc] et [Daniel] Ricciardo avant le premier virage et je suis sorti du premier virage 50 mètres derrière Ricciardo. Et j’étais le seul à bien prendre le virage. Donc je me suis senti un peu stupide."

Alonso sait que la règle laisse plus de marge en début de course, mais assure que certains en ont délibérément profité : "C’est écrit assez clairement que dans le premier tour, ils sont un peu plus flexibles sur les pénalités et les limites de la piste parce que nous sommes en lutte."

"Parfois, vous êtes obligé de sortir de la piste parce que vous vous battez et vous êtes forcé par une autre voiture et vous prenez la zone de sortie de piste. Mais ce n’était pas le cas ici, c’était une décision de performance d’aller à l’extérieur et de garder l’accélérateur à fond."

"Ce n’était pas une lutte côte à côte. Je ne pense pas qu’il y ait une zone grise de règlement, je pense que c’était assez clair."

Michael Masi, le directeur de course, n’a pas l’impression que Leclerc et Ricciardo aient mal agi : "L’une des choses que nous avons dites, et cela est apparu depuis le Paul Ricard en 2019, c’est que sur le premier tour et ces premiers virages, si cela arrive, une voiture doit être de retour derrière la voiture derrière laquelle elle est entrée dans le virage."

"Nous avons examiné l’incident auquel Fernando faisait référence et, d’après les angles que nous pouvions voir à ce moment-là, c’était exactement ce qui s’était passé."

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less