Formule 1

11 ans après, Kubica revient à Montréal, le circuit de sa dernière victoire

Latifi roulera en EL1 et testera d’importantes évolutions

Recherche

Par A. Combralier

4 juin 2019 - 08:49
11 ans après, Kubica revient à Montréal,

Williams se présente avec une évolution majeure à Montréal, qui devrait déterminer la suite du développement de la FW42. L’objectif est bien sûr de réduire l’écart avec le milieu de grille, mais aussi de déterminer si le concept de la voiture de cette année doit être définitivement abandonné.

Robert Kubica arrive à Montréal avec des souvenirs très particuliers : il s’agit du lieu de sa seule victoire en F1, en 2008, mais aussi de son grave accident, l’année précédente…

« Montréal est une ville formidable, et le Grand Prix du Canada est l’un de mes préférés. Même si cela fait longtemps, j’ai de bons souvenirs ici, je suis excité de revenir sur cette piste. C’est un circuit unique, très exigeant et il peut être assez délicat. J’ai hâte de courir de nouveau au Canada, voyons ce que nous pourrons obtenir ce week-end. »

Tout au contraire, le rookie George Russell n’a lui simplement aucun souvenir sur la piste canadienne, puisqu’il devra l’apprendre tout au long du week-end.

« J’ai vraiment hâte de disputer ce Grand Prix, car j’ai entendu qu’il s’agissait d’un environnement incroyable. J’apprécie de conduire sur de nouvelles pistes, et celle-ci semble très amusante et unique. Il y avait des points positifs à retenir de Monaco, donc j’espère continuer sur notre élan pour nous rapprocher du reste du peloton. »

A noter que Nicholas Latifi, le troisième pilote Williams et actuellement leader de la F2 pour un point devant Nyck de Vries, conduira en EL1, à la place de Robert Kubica. Williams a décidé de lui offrir du temps de piste à domicile.

« Je suis vraiment excité de participer à mes premiers EL1 de l’année » s’est enthousiasmé le Canadien.

« Il s’agit de mon Grand Prix à domicile, donc cela ajoutera plus encore d’excitation. Néanmoins, le but demeure le même : faire un bon travail pour l’équipe, lui donner les retours qu’il faut pour les guider en EL2. Je me sens vraiment bien préparé après trois jours d’essais privés dans la voiture, en plus du travail que j’ai mené tout le long à l’usine cette année. J’ai très hâte. »

Dave Robson, l’ingénieur de course en chef, en a dit un peu plus sur l’approche opérationnelle de l’équipe pour ce week-end.

« Le circuit crée toujours des courses excitantes et serrées. Dépasser est beaucoup plus facile que sur bien des circuits et la météo comme les pneus jouent souvent un rôle important dans la stratégie de course. »

« Contrairement à Monaco, la plupart des voitures rouleront ici avec moins d’appui pour augmenter leur vitesse en lignes droites, et donc leur rythme de course. Cependant, cela peut se faire au détriment du chrono en qualifications comme de la bonne gestion des pneus. Par conséquent, nous pourrons nous attendre à une certaine variété dans les réglages. »

« Nicholas, en EL1, sera pleinement intégré dans nos préparations pour la course, et testera de nouveaux composants en EL1, ce qui sera un travail important. »

Williams F1

expand_less