Motorsport

Après ES17 : Ogier en route vers la victoire en Allemagne

Rallye Deutschland

Recherche

Par www.wrc.com

22 août 2015 - 20:10
Après ES17 : Ogier en route vers la (...)

La maîtrise de Sébastien Ogier sur les célèbres routes du Panzerplatte lui permet de consolider son avance au Rallye d’Allemagne.

Devançant son équipier Jari-Matti Latvala sur les deux passages du marathon de Baumholder, le Français possède 33.8s d’avance avant les quatre dernières spéciales dominicales à travers les vignobles de la Meuse.

Ce matin, l’écart s’élevait à 9.0s à l’arrivée du rallye sur les intimidantes pistes d’entrainement militaire. Et le Français se montrait intraitable sur les routes asphaltées et bétonnées, longées d’énormes trottoirs voués à conserver les tanks sur la bonne voie.

Vainqueur des deux passages sur l’ES de 45.61km et des deux sprints préalables, le pilote Volkswagen doublait son avantage à 18.5s. Encore plus impressionnant l’après-midi, il écrasait Latvala de 15s, soit plus de trente secondes de marge en fin d’étape.

“C’était un jour parfait”, admettait Ogier. “La clé du rallye et de faire la différence sur Panzerplatte. C’est fait, grâce au bon set-up et à une bonne gestion des pneus. Néanmoins, c’est difficile de savoir si l’on est dans le rythme sans split.”

Latvala était déconfi après Panzerplatte. “Je suis surpris, je ne comprends pas. Je pensais avoir fait un bon passage”, avouait le Finlandais, vainqueur de trois des neuf spéciales du jour. Ogier rafflait les autres.

Troisième, Andreas Mikkelsen pointait alors à 1m13.7s de Latvala et assurait un trio de tête 100% Volkswagen Polo R à domicile. En confiance, le Norvégien essayait un nouveau différentiel sur la seconde boucle pour préparer le prochain rallye asphalte.

Les Hyundai i20 de Dani Sordo et Thierry Neuville poursuivaient leur duel pour la quatrième place. Le Belge prenait l’avantage en matinée, mais en dépit d’un problème pour rétrograder du deuxième au premier rapport, l’Espagnol répliquait pour le devancer de 9.5s.

S’estimant trop agressif sur les pneus, Elfyn Evans fermait le top six au volant de sa Ford Fiesta RS. Au terme de la deuxième journée, le Gallois ne disposait que de 3.2s de marge sur Mads Østberg, qui prenait le dessus sur Ott Tänak et Hayden Paddon.

L’Estonien perdait une minute en sortant, puis en rencontrant des difficultés pour redémarrer son moteur en raison d’un démarreur cassé. Perplexe face à ses performances, Paddon apprenait ensuite que son i20 disposait d’un turbo défectueux.

Pour ses débuts en World Rally Car, Stéphane Lefebvre complétait le top dix avec un deuxième temps impressionnant sur l’ES12.

Martin Prokop était ralenti par un arbre cassé, Kevin Abbring perdait sa direction assistée et du temps, tandis que Robert Kubica abandonnait en arrachant une roue de sa Fiesta RS.

Deux spéciales répétées formeront l’itinéraire du dimanche, pour une distance de 67.34km. Le rallye se concluera par la Power Stage en live TV et des points bonus pour les trois pilotes les plus rapides.

Pos.#PiloteTempsEcart / PrécEcart / 1er
1. 1 OGIER 2:55:42.5
2. 2 LATVALA 2:56:16.3 +33.8 +33.8
3. 9 MIKKELSEN 2:57:30.0 +1:13.7 +1:47.5
4. 8 SORDO 2:57:56.8 +26.8 +2:14.3
5. 7 NEUVILLE 2:58:06.3 +9.5 +2:23.8
6. 5 EVANS 2:58:36.0 +29.7 +2:53.5
7. 4 OSTBERG 2:58:39.2 +3.2 +2:56.7
8. 6 TANAK 2:59:53.2 +1:14.0 +4:10.7
9. 20 PADDON 3:00:17.1 +23.9 +4:34.6
10. 12 LEFEBVRE 3:00:25.8 +8.7 +4:43.3
11. 10 ABBRING 3:03:56.9 +3:31.1 +8:14.4
12. 45 KOPECKY 3:05:05.8 +1:08.9 +9:23.3
13. 21 PROKOP 3:05:19.3 +13.5 +9:36.8
14. 3 MEEKE 3:06:42.0 +1:22.7 +10:59.5
15. 78 PROTASOV 3:09:03.1 +2:21.1 +13:20.6
16. 44 CAMILLI 3:09:07.3 +4.2 +13:24.8
17. 34 GIORDANO 3:10:45.6 +1:38.3 +15:03.1
18. 38 AL-ATTIYAH 3:11:25.9 +40.3 +15:43.4
19. 76 SUNINEN 3:11:27.7 +1.8 +15:45.2
20. 42 BREEN 3:11:42.6 +14.9 +16:00.1

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less