Formule 1

Wolff : La Mercedes F1 est une ‘bête’, mais l’écart avec Red Bull peut rapidement recoller

La confusion autour du meilleur tour de Hamilton expliquée

Recherche

Par A. Combralier

19 juillet 2020 - 19:24
Wolff : La Mercedes F1 est une (...)

Avec 121 points contre 55, Mercedes compte déjà plus du double de points que Red Bull au classement des constructeurs. Et le rythme pur semble largement à l’avantage des monoplaces allemandes.

Et pourtant ! Fidèle à son habitude, le directeur d’écurie Toto Wolff demeure prudent… Selon lui, Red Bull demeure une menace très sérieuse pour le titre, d’autant plus avec la 2e place de Max Verstappen, qui a réussi à battre Valtteri Bottas.

Toto Wolff blâme le mauvais départ du Finlandais pour expliquer ce résultat… un départ qui aurait l’an dernier été qualifié de « volé » (mais cette année, la FIA est plus clémente sur ce point).

« La réaction est douce-amère. Nous sommes passés si près d’un faux départ avec Valtteri et ensuite, cela aurait été amer, amer. Donc, je pense que c’est une réussite que nous ayons réussi à en revenir, et finir 1 et 3 est un excellent résultat pour l’équipe. »

Même s’il qualifie la W11 de " bête ", Toto Wolff se méfie donc d’une autre bête, un Taureau... il a notamment été impressionné par l’exploit des mécanos, qui ont réparé la voiture de Max Verstappen en 25 minutes au lieu d’une heure trente avant la course…

« La voiture et son moteur sont un peu une bête. Juste ce qu’il nous fallait. Les pilotes l’aiment. Elle a une bonne maniabilité. Beaucoup de puissance et des tonnes d’appui. »

« Niki Lauda aurait enlevé sa casquette pour les saluer [les mécanos de Red Bull]. C’était vraiment du bon travail. »

« Quand il s’est retrouvé dans le mur, on aurait dit que la voiture ne participerait pas à la course. Les gars sur la voiture ont vraiment fait un travail formidable. »

« Je ne pense pas que la Red Bull soit non plus une mauvaise voiture. La voiture ne performe certainement pas toujours dans la bonne fenêtre de fonctionnement, mais la voiture était bonne aujourd’hui. C’est un adversaire digne de ce nom. L’écart n’est pas si grand au championnat non plus. »

« Quand vous regardez les points, nous avons trois victoires sur trois courses mais il y a un écart de 30 points. Ce n’est rien. C’est un DNF, et si Max Verstappen en gagne une, tout l’écart disparaît. »

Pour couronner le tout, Mercedes a pu assurer le meilleur tour en fin de course, avec Lewis Hamilton. Il a fallu cependant passer par une petite confusion : le pilote Mercedes semblait devoir s’arrêter au tour 63 pour des durs, mais s’est finalement arrêté quelques tours plus tard, pour des tendres.

Toto Wolff admet une erreur de communication de la part de Mercedes sur ce plan-là. Mais s’il n’y a que ça à blâmer...

« Notre communication n’était pas très bonne à ce sujet. Le matin, nous sommes convenus que nous ne nous lancerions pas dans un tour rapide, que cela comportait trop de risques. »

« L’appel à rentrer pour s’arrêter au 60ème tour pour se protéger de la voiture de sécurité aurait certainement été le bon choix, mais l’écart n’a jamais été assez confortable. C’était une seconde ou deux, puis 2,5, puis nous nous sommes heurtés à du trafic. »

« Ensuite, nous avons évidemment communiqué avec Lewis, donc à la fin, il y a eu un peu de confusion, et à quatre tours de la fin, il s’est mis en tête de signer le tour le plus rapide. Je pense qu’il y a beaucoup à apprendre de la conversation radio que nous avons eue dans le garage, et de la communication avec le pilote. Ce n’était certainement pas idéal, mais à la fin le résultat compte. »

Lewis Hamilton en veut-il à son équipe pour cette petite confusion ? Pas le moins du monde bien sûr : il sait la valeur d’un point au championnat.

« Il faut peser les risques. Je n’ai pas poussé au point de faire une erreur et de partir au large durant mon meilleur tour, donc c’était un tour entièrement contrôlé. »

« J’ai perdu un championnat du monde par le passé d’un point, je sais donc combien il est crucial de tirer le meilleur parti de chaque instant. »

« Nous sommes dans une année où nous ne savons pas quelle sera la fiabilité, nous ne savons pas combien de temps durera la saison. »

« Valtteri [Bottas] a fait une excellente première course. Au moment où il a réalisé le tour le plus rapide, j’avais l’écart pour m’arrêter, et j’ai senti qu’il était nécessaire d’obtenir ce point, d’autant plus que j’avais l’impression d’avoir gagné l’écart que j’avais. »

« Des choses comme l’arrêt au stand supplémentaire, l’entrée dans les stands, toutes ces choses sont des facteurs de risque. Mais nous sommes une équipe professionnelle. C’était la bonne décision… »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less