Villeneuve : Essayer l’Alpine F1 était une expérience formidable

Au volant d’une F1 pour le 25e anniversaire de son titre

Recherche

Par Franck Drui

30 septembre 2022 - 18:42
Villeneuve : Essayer l'Alpine (...)

Champion du Monde de Formule 1 en 1997, Jacques Villeneuve a célébré le vingt-cinquième anniversaire de son sacre en retrouvant une F1.

Alpine F1 a permis au pilote canadien de prendre le volant de l’Alpine A521, motorisée par Renault, victorieuse en Grand Prix en 2021.

Dans la foulée de son triomphe en IndyCar et aux 500 Miles d’Indianapolis, le Canadien est arrivé en F1 en 1996. Après une première saison d’apprentissage, il a joué le titre en 1997 lors d’un duel épique l’opposant à Michael Schumacher. Fort de sept victoires, Jacques Villeneuve a dû batailler à l’occasion d’une confrontation spectaculaire au Grand Prix d’Europe à Jerez. La course est entrée dans l’histoire de la F1, Jacques Villeneuve ayant été sacré après une manœuvre de Michael Schumacher provoquant son abandon, puis son exclusion du classement général final du championnat.

Vingt-cinq ans plus tard, Jacques Villeneuve a retrouvé un moteur Renault à l’occasion d’un roulage unique à Monza avec l’A521 d’Alpine F1 ayant remporté le Grand Prix de Hongrie 2021 aux mains d’Esteban Ocon.

Après le moulage de son baquet et une séance au simulateur Alpine d’Enstone (Royaume Uni), Jacques Villeneuve s’est vu confier l’A521 pour un test sur le célèbre « temple de la vitesse » mercredi 14 septembre. Le Canadien a bouclé dix-huit tours sans commettre la moindre erreur, sous la supervision d’Esteban, présent sur place pour échanger sur le comportement du groupe propulseur hybride et des F1 contemporaines.

Jacques a également retrouvé le directeur sportif d’Alpine, Alan Permane, qui était son ingénieur de course lorsque le pilote a rejoint Renault F1 Team – aujourd’hui BWT Alpine F1 Team – en 2004.

Jacques Villeneuve : « Essayer l’Alpine F1 de 2021 à Monza était une expérience formidable. La dernière fois que j’avais piloté une F1 était en 2006 et la vitesse de passage en courbe des voitures modernes est incroyable. C’était amusant de travailler avec les ingénieurs et l’équipe et de prendre les choses au sérieux. Cela m’a rappelé de nombreux souvenirs. J’ai fait trois courses avec l’écurie en 2004 et j’ai même revu des visages familiers. Ce n’est pas tous les jours que l’on peut piloter une F1 alors que vous avez la cinquantaine et le temps passé dans le garage et au volant à Monza n’était que du bonheur. L’approche professionnelle d’Alpine a rendu ce test incroyable pour en faire un souvenir gravé à jamais dans ma mémoire. »

Alan Permane, directeur sportif : « C’était un véritable plaisir d’accueillir Jacques chez Alpine, même pour un court instant à Monza. Beaucoup de membres de l’équipe se souviennent de son titre en 1997 et certains – moi inclus ! – étaient déjà là quand il avait roulé pour Renault en 2004. Jacques a abordé la journée très humblement. Il avait ce désir d’apprendre et de s’intégrer pour faire le meilleur travail possible. Il était exceptionnellement professionnel et a gagné en performance tout au long de la journée. Il peut être très fier, son meilleur temps n’était pas si loin de la référence signée l’an dernier en course. Cela démontre bien qu’un véritable champion a cela dans le sang ! »

Le test de Jacques a été filmé par CANAL+ et un reportage autour du roulage sera diffusé en amont de sa couverture du Grand Prix de Singapour le dimanche 2 octobre.

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos