Formule 1

Vettel attend plus de l’interdiction du mode ’fête’ que de son nouveau châssis

"Cela ne nous affecte pas cette saison"

Recherche

Par Olivier Ferret

13 août 2020 - 17:28
Vettel attend plus de l’interdiction (...)

Sebastian Vettel souhaite relancer correctement sa saison à Barcelone, ce week-end en Espagne.

L’Allemand souffre face à son équipier, Charles Leclerc, avec des performances inférieures au volant de la SF1000, le tout doublé d’erreurs très coûteuses lors des premières courses 2020.

Alors Vettel est-il heureux de disputer le week-end avec un nouveau châssis ?

"Le temps nous le dira. L’équipe a d’ailleurs vu que mon précédent châssis était fissuré. Il est en cours de réparation. Le châssis de rechange sera désormais mon châssis. Mais ne ne m’attends à aucun miracle de sa part," relativise déjà Vettel.

Le quadruple champion du monde n’est donc pas plus heureux que cela. Une manière d’exprimer sa frustration actuelle par rapport à son début de saison ?

"Je ne suis pas frustré, même si j’ai vu des temps meilleurs. Ça n’a pas été mon meilleur début de saison, mais le qualifier de frustrant ? Ce serait aller trop loin. J’aime toujours pilote même si je veux juste pouvoir gagner."

"Nous faisons tout ce que nous pouvons," ajoute Vettel. "A Silverstone, je n’ai pas fait une grande course. La stratégie aurait pu être différente, nous en avons parlé. J’aime toujours ce que je fais, malgré les week-ends difficiles. On sait à quelle vitesse les choses peuvent changer, je suis sûr que les choses s’amélioreront bientôt."

A-t-il le sentiment d’être traité à égalité avec Leclerc ? Se voit-il quitter la Scuderia avant la fin de la saison comme certains le suggèrent ?

"Finir avant ? Mais ce n’est pas quelque chose à laquelle je pense ! Nous n’en avons pas parlé en tout cas. Nous ne l’avons même pas envisagé mais je suppose que ce n’est pas seulement une question à me poser à moi. Je sais de quoi je suis capable, je sais le travail que je peux faire. Quant au traitement, oui, il est identique, sinon, j’aurais déjà dit quelque chose à ce sujet il y a bien longtemps."

Vettel semblait plus heureux de commenter la nouvelle de la journée : la probable interdiction du mode ’fête’ (en qualifications) pour les moteurs. Un mode qui n’existe plus sur le Ferrari en version 2020, à la traîne en puissance.

"Cela ne nous affecte pas cette saison, alors attendons de voir ce qui se passe. Je pense que cela dépend toujours de ce que vous êtes capable de réaliser. Je suppose que si vous avez développé quelque chose sur votre moteur, vous pouvez normalement parcourir un certain kilométrage avec plus de puissance ou plus de stress sur le moteur, ce n’est probablement pas la meilleure des nouvelles. Mais là où nous en sommes actuellement, cela ne nous affecte pas."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less