Verstappen tenait à remporter une course que ’Dietrich aurait adoré’

Il est fier de Red Bull après l’obtention du titre constructeurs

Recherche

Par Paul Gombeaud

24 octobre 2022 - 08:34
Verstappen tenait à remporter une (...)

A Austin, Max Verstappen a décroché sa 13e victoire de la saison (record égalé sur une année) et permis à Red Bull de sécuriser le titre constructeurs, son premier depuis 2013, deux semaines après être lui-même devenu double champion du monde de Formule 1.

Mais bien entendu, toutes les réjouissances ont été impactées par la mort de Dietrich Mateschitz ce weekend, l’un des deux cofondateurs de la marque autrichienne. Et Verstappen, qui a dû batailler pour s’imposer sur le Circuit des Amériques, était déterminé à s’imposer en mémoire de l’Autrichien.

"Le weekend a été difficile et je tenais vraiment à décrocher la victoire. C’est typiquement le genre de course que Dietrich aurait adoré regarder. Tout sa passait très bien jusqu’à ce deuxième arrêt de 11 secondes qui n’était pas idéal, et les écarts étaient très serrés en raison des voitures de sécurité. J’ai donc dû remonter un peu."

"C’était une bonne bataille avec Charles (Leclerc) mais je sentais que j’avais endommagé mes pneus une fois que je l’avais dépassé, je ne rattrapais donc pas Lewis aussi vite que je le voulais. Mais j’ai pu le faire en retrouvant de la vie dans mes pneus, peu à peu. Et je suis bien sûr passé à l’action au virage 12. Ce n’était pas simple de faire en sorte qu’il soit dans ma zone DRS. Il en allait de même avec Charles, il parvenait à rester derrière moi grâce au DRS qui était vraiment puissant."

"Ca n’a donc vraiment pas été un facile pour nous, ce qui me rend d’autant plus heureux de décrocher la victoire. Je suis triste mais aussi incroyablement fier de l’équipe et de la manière dont elle a géré l’évènement. A l’exception de l’arrêt aux stands bien sûr, mais il y a eu un problème avec le pistolet et ce genre de choses peut se produire."

"Nous avons également remporté le championnat des constructeurs. Je suis donc très fier de tout le monde et pas seulement des personnes qui sont sur les circuits, les efforts fournis sur la voiture de cette année ont été énormes à l’usine. Je suis donc très fier que nous ayons obtenu les deux titres."

Juste avant la deuxième relance de course, Verstappen se plaignait d’un problème sur sa RB18 et ne semblait pas avoir beaucoup de rythme, mais tout est rapidement rentré dans l’ordre.

"C’était dû à un changement sur un bouton du volant qui m’affectait au moment de remettre les gaz, j’ai donc simplement remis le réglage précédent et c’était un peu mieux. Nous essayons toujours d’affiner les réglages, notamment sur une piste aussi bosselée que celle-ci où il faut être encore plus précis."

Verstappen était "très contrarié" par l’arrêt complètement raté

Et le pilote Red Bull d’évoquer ce qu’il a ressenti lors de cet interminable arrêt de 11 secondes.

"Beaucoup de jurons. J’étais très contrarié. Mais dès que vous appuyez sur le limiteur des stands, vous devez garder la tête baissée et foncer. Mais cela n’a pas été facile. Heureusement, cette piste est également incroyable pour la course. Ce n’est donc pas comme sur d’autres pistes où votre course est terminée. C’est un véritable circuit où vous pouvez dépasser."

"Et vous voyez aussi la première fois que j’ai essayé sur Charles, vous savez, ce virage 1 est tellement large mais ensuite, vous savez, il s’ouvre, il y a différentes lignes pour repasser. Et c’est assez difficile parce que le virage est si large que lorsque vous lancez un dépassement, parfois vous ne pouvez même pas vraiment imaginer où l’autre voiture va être à nouveau."

"Mais cela fait une excellente course car cela vous donne tellement d’opportunités différentes, passer à l’intérieur ou ouvrir la trajectoire. C’est une bonne piste. Dans le cas du dépassement de Lewis, c’était plus facile avec le DRS et l’endroit où j’étais, il est moins rapide que la Ferrari en ligne droite."

Verstappen pense avoir été sur la bonne stratégie en fin de course avec le pneu medium, quant Hamilton terminait le Grand Prix en pneus durs, mais le Néerlandais pense qu’il aurait eu une chance de dépasser la Mercedes dans tous les cas.

"Ils n’arrêtaient pas de me demander tout au long de la course ce que je pensais des pneus. Et oui, à travers mes commentaires, je suppose qu’ils ont choisi le médium pour finir. Je crois que c’était la décision juste. En fin de compte, cela n’aurait pas eu beaucoup d’importance je pense, car nous étions rapides sur le médium et le dur. Mais le médium a juste duré assez longtemps jusqu’à la fin."

Concernant le fait d’avoir égalé le record de Sebastian Vettel et Michael Schumacher pour ce qui est du nombre de victoires sur une saison, Verstappen rappelle qu’il n’y parviendrait pas sans la meilleure F1 du plateau.

"Je veux le redire, nous faisons aussi plus de courses chaque année. Ces records ne sont donc pas toujours justifiables. Je veux dire, je pense, oui, nous avons une saison incroyable, mais bien sûr, quand vous avez une super voiture, vous pouvez gagner beaucoup de courses. Bien sûr, je suis fier d’avoir remporté tant de courses, mais je ne regarde pas vraiment ce genre de statistiques. Je suis juste heureux de gagner des courses."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos