Formule 1

Verstappen : La défaite de Bahreïn n’est pas grave si la Red Bull est bonne

Il est impatient de confirmer le niveau de sa F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 avril 2021 - 17:20
Verstappen : La défaite de Bahreïn (...)

Max Verstappen est revenu sur le quiproquo du Grand Prix de Bahreïn lié aux limites de la piste au virage 4. Le Néerlandais explique pourquoi il n’est pas passé hors piste en début de course et regrette que la direction de course ait fait évoluer les règles pendant la course.

"Les choses peuvent facilement se résoudre à cet endroit avec un mur ou des graviers, ça aiderait beaucoup" juge Verstappen. "En qualifications, on devait rester sur le vibreur, donc c’est ce que je faisais en course pour être propre, mais j’ai entendu que Lewis allait au large, donc je l’ai fait deux tours, puis je n’ai plus pu le faire."

"Je ne pense pas que ça devrait pouvoir changer pendant la course. Soit vous pouvez passer au large, soit vous ne le pouvez pas. Je peux comprendre bien sûr que mon dépassement en dehors des limites de la piste ne soit pas autorisé."

Mais si vous ne pouvez pas gagner un avantage en dépassant hors de la piste, pourquoi autoriser à passer au large quand on est tout seul ? C’est ce que je pense qui n’est pas correct. Nous allons en parler avec les pilotes et aussi avec Michael, nous verrons ce qui en ressortira."

Malgré une belle pole position, Verstappen a perdu la course et espère que ce week-end à Imola, c’est lui qui prendra l’avantage face à Lewis Hamilton et Mercedes F1 : "Espérons que l’ordre soit inversé ce week-end. En même temps, si la deuxième place est un mauvais résultat, je me réjouis des 22 prochaines courses."

"L’année dernière, nous étions compétitifs ici, alors je suis vraiment impatient de débuter ce week-end. Je ne vois aucune raison pour que la voiture ne soit pas de nouveau compétitive sur ce circuit."

Mercedes F1 reste une rivale redoutable

Malgré sa pole position et les quatre dixièmes de marge, Verstappen ne considère pas Mercedes en retrait de Red Bull : "Je ne pense pas qu’ils l’étaient. Lewis a perdu deux dixièmes dans son dernier tour de qualification, sinon ils auraient été plus proches."

"Ils ont adopté une stratégie différente en course et à partir des arrêts aux stands nous étions à leur poursuite. Le problème est alors que, même avec des pneus neufs, il est très difficile de suivre les autres."

"Les Mercedes sont très proches, même s’ils n’aiment pas le dire. C’est une occasion manquée, mais si nous avons la voiture la plus forte lors des 22 prochaines courses, cela n’a pas tant d’importance. Et d’ailleurs, je ne pense pas que Bahreïn était un cas unique."

"Nous pouvons faire mieux que ce que nous avons fait à Bahreïn, mais c’est la même chose pour eux. Pour nous, ce n’était pas la course la plus facile non plus, j’ai eu quelques problèmes. On peut toutefois dire la même chose de Mercedes. Espérons que nous pourrons apporter quelques améliorations."

Une série de problèmes à Bahreïn, réglés depuis

Verstappen avait abîmé son fond plat en qualifications mais il confirme que ce n’était plus un problème en course : "Mon fond plat a été réparé avant la course, donc c’était tout bon. J’ai eu un problème avec le différentiel au début, mais cela a été réglé après quelques tours."

"Mais ça me donnait beaucoup de patinage dans les premiers tours. C’est sûr que ce n’est pas génial pour les pneus et je me sentais beaucoup mieux une fois que nous avons mis l’autre train de gommes, pour le deuxième relais."

"Ensuite, quand j’ai réussi à rattraper Lewis, nous avons dû faire quelques changements au niveau du moteur, ce qui n’a pas aidé pour la vitesse de pointe. Donc nous aurions pu faire un meilleur travail. Mais je suis très confiant que tout soit réglé pour ce week-end."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less