Formule 1

Verstappen : Jusqu’en 2016, on pouvait facilement dépasser

Le pilote Red Bull aime moins les F1 actuelles

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 avril 2021 - 16:04
Verstappen : Jusqu’en 2016, on (...)

Max Verstappen a parlé des circuits qu’il préfère en Formule 1 et sans surprise, le Néerlandais a voté pour Spa-Francorchamps et pour les circuits à l’ancienne.

Cependant, il reconnaît aussi qu’il est important d’avoir des opportunités de dépassements.

"Sur certains circuits, vous pouvez dépasser plus facilement que sur d’autres" explique Verstappen. "L’année dernière, nous avons roulé sur des circuits à l’ancienne comme Imola, le Mugello et le Nürburgring. C’est vraiment bien. Au Mugello, par exemple, j’ai été agréablement surpris par les dépassements."

"Je préfère une belle course avec beaucoup de dépassements, mais sur certains circuits, ce n’est pas possible. Dans ces cas-là, les choses se jouent à la stratégie et je n’aime pas ça. S’il est difficile de doubler, vous savez que vous allez être un peu coincé."

Le Néerlandais regrette les difficultés pour dépasser liées aux F1 actuelles : "Vous devez donc essayer une manière différente. Il faut alors essayer de doubler avec un arrêt au stand bien réfléchi. Jusqu’en 2016, vous pouviez facilement dépasser sur la piste, avec des monoplaces moins larges. Maintenant, vous le pouvez encore, mais c’est devenu beaucoup plus difficile."

Verstappen ajoute non sans humour qu’un autre circuit a ses faveurs, mais pas avec ces monoplaces : "J’ai également adoré conduire à Macao en 2014 en Formule 3. Mais cela ne fonctionnerait pas avec une F1."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less