Formule 1

‘Un sentiment fantastique’ : Ocon a adoré son premier roulage avec Renault F1

Un premier ressenti positif sur le châssis français

Recherche

Par A. Combralier

3 décembre 2019 - 17:24
‘Un sentiment fantastique’ : Ocon a (...)

Même s’il n’a pas roulé autant qu’espéré (77 tours, pour le 8e temps final), Esteban Ocon a surtout eu le plaisir de découvrir le pilotage de la Renault, ce mardi pour les essais d’Abu Dhabi. Le Français, en vue de se préparer pour l’an prochain, était évidemment excité voire ému par cette première journée de roulage dans sa nouvelle équipe.

« C’était un sentiment fantastique. J’étais si excité pour aujourd’hui. J’ai attendu ce jour des mois durant, et enfin, il est arrivé. »

La première impression est-elle la bonne pour l’ancien pilote Force India ?

« J’ai une bonne première impression. L’équipe m’a réservé un accueil très chaleureux, ce qui est très satisfaisant, j’ai revu de vieux visages, j’en ai découvert de nouveaux, c’est formidable. »

« Maintenant nous avons commencé à travailler pour de bon sur tous les petits détails. Vers l’après-midi, j’ai aussi commencé à chercher de plus en plus la limite. Donc le ressenti est sympathique. »

« Le ressenti est bon avec le châssis, mais bien sûr, vous pouvez améliorer toujours beaucoup de choses. »

« Le moteur, c’est aussi quelque chose de nouveau pour moi. Il a une bonne puissance. »

« L’équilibre, bien sûr, il faut toujours travailler dessus. Il n’est jamais parfait. Mais je pense que nous avons une base de travail solide sur laquelle nous pourrons continuer demain. »

« Juste apprendre à connaître tout le monde, à travailler avec de nouvelles personnes, c’est très différent. C’est ce qui prend le plus de temps je pense, pour nous tous : comprendre tout le monde parfaitement. »

« Il y a toujours beaucoup de choses à dire le premier jour. Donc c’est le jour le plus compliqué, celui durant lequel vous devez être le plus concentré. »

En raison de sa grande taille, Esteban Ocon n’aurait pu remplacer George Russell, malade, dans le cas où le pilote Williams aurait été hors-jeu à Abu Dhabi. Et dans la Renault ? A-t-il bien pu se glisser dans le baquet jaune ?

« Ma position dans le cockpit est un peu meilleure car il y a plus d’espace que dans la Mercedes. Bien sûr, Nico et Daniel [Nico Hülkenberg et Daniel Ricciardo] sont plus grands aussi que Valtteri Bottas et Lewis Hamilton. »

« C’est crucial [de rouler maintenant], ça va m’aider grandement. Parce que vous arrivez pour février avec un avantage, parce que vous avez votre position dans la voiture fixée, vous avez vérifié des choses en piste, c’est formidable d’avoir cette chance. »

« Je n’ai pas tant pu rouler que ça cette année, et nous avons aussi moins de jours de roulage en février, c’est un gros problème. »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less