Formule 1

Stroll a prouvé qu’il était bien plus qu’un ‘fils à papa’ à Istanbul

C’est l’avis de Mika Hakkinen

Recherche

Par Alexandre C.

18 novembre 2020 - 08:02
Stroll a prouvé qu’il était bien plus (...)

Lance Stroll a certainement été aussi ravi samedi dernier que très déçu le jour suivant : car après sa formidable pole en Turque, le Canadien a déchanté en course, en sombrant lors de son deuxième relais en pneus intermédiaires. Dans le même temps, avec la meilleure stratégie, Sergio Pérez réussissait à obtenir une solide 2e place.

Mika Hakkinen a cependant voulu réconforter le pilote Racing Point : selon lui, on ne peut pas reprocher grand-chose à Lance Stroll, même le dimanche.

« Lance Stroll a fait un très bon travail le samedi et, de nouveau, en course le dimanche. La Racing Point fonctionnait bien, comme nous l’avons vu avec une très bonne performance de Sergio Perez, mais c’est Lance qui a signé la pole et qui a ensuite pris un départ parfait. »

La réputation de "fils à papa" de Lance Stroll en a pris un coup, poursuit Mika Hakkinen...

« Je connais son père, Lawrence Stroll, depuis que l’une des sociétés qu’il a créées - Tommy Hilfiger - était un sponsor de Team Lotus pendant mes premières saisons en Formule 1. Lawrence est un bon homme d’affaires, plein d’énergie, et ses transactions pour acheter Racing Point et Aston Martin sont exactement le genre de choses qu’il réussit. J’ai connu beaucoup de pilotes qui ont bénéficié du soutien de leur famille au cours de leur carrière, mais en Turquie, nous avons vu que Lance avait le talent et les compétences nécessaires pour courir à ce niveau. »

« C’était dur pour lui que ses performances pneumatiques chutent plus tard dans la course, mais c’est un résultat vraiment brillant pour l’équipe avec Sergio qui a terminé deuxième. Avec la troisième place de Sebastian Vettel, je suis sûr que Lawrence Stroll avait de quoi sourire, et Sebastian se réjouit de rejoindre une équipe qui semble aller dans la bonne direction. »

« J’espère que Sergio aura l’occasion de trouver un volant ailleurs en Formule 1. Sebastian et lui montrent tous deux comment l’expérience compte vraiment lorsqu’on conduit une F1 dans des conditions difficiles comme celle-ci. »

Pendant que Sebastian Vettel et Sergio Pérez brillaient, Max Verstappen a montré un visage que l’on avait oublié : celui d’un jeune trop fougueux qui surpilote.

« Pendant un moment, il a semblé que Max Verstappen pourrait gagner la course de dimanche, la Red Bull semblait très rapide en début de course. Cela semblait être une grosse occasion manquée pour Red Bull, mais je doute que même ces Red Bull auraient pu garder Lewis derrière eux dans la deuxième moitié de la course. »

Mais le pilote qui aura perdu le plus gros était Valtteri Bottas…

« Valtteri a eu un de ces jours que montre juste à quel point ce business peut être si difficile. Un petit tête-à-queue avec la Renault d’Esteban Ocon au premier tour, suivi d’un second tête-à-queue qui a endommagé l’aileron avant, lui a fait passer une journée qu’il préférerait oublier. Je suis certain qu’il reviendra très fort à Bahreïn. » conclut sobrement, et sans trop s’étendre, Mika Hakkinen sur son compatriote qu’il a souvent défendu.

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less