Schumacher et Mazepin ont compris qu’ils ’n’avaient pas besoin d’être amis’

Steiner revient sur la manière dont il a apaisé les relations chez Haas F1

Recherche

Par Olivier Ferret

25 janvier 2022 - 12:06
Schumacher et Mazepin ont compris (...)

Le directeur de l’équipe Haas F1, Günther Steiner, a affirmé que Mick Schumacher et Nikita Mazepin n’avaient pas compris la saison dernière que "la F1 est un sport d’équipe", mais ont finalement réalisé qu’ils "n’avaient pas besoin d’être amis".

La saison a été entachée par des moments de vives tensions entre les deux coéquipiers, l’animosité atteignant notamment son paroxysme aux Pays-Bas. La relation a finalement semblé plus apaisée en fin de saison.

"Je pense qu’au milieu de la saison, ils ont compris qu’ils n’avaient pas besoin d’être amis mais qu’ils devaient se respecter l’un l’autre," confie Steiner.

"Il a fallu un certain temps pour leur expliquer cela, mais je travaillais avec deux débutants en même temps, donc pour moi aussi, c’était quelque chose de nouveau et je devais réfléchir à la meilleure façon de le faire."

"Je me suis toujours assis avec eux quand ils étaient avec l’ingénieur de course en chef parce que parfois, je peux m’éloigner aussi un peu de la tangente."

"Mais ce que j’ai trouvé, c’est qu’ils n’ont pas vraiment compris que la F1 est un sport d’équipe. Quand vous avez votre billet pour la F1, vous ne pensez qu’à vous sur le moment. Mais une fois que vous êtes en F1, vous devez être un pilote qui joue pour l’équipe. Nous n’avons pas l’intention d’aider l’un plus que l’autre."

"S’il y a un avantage à donner, pour une bonne raison, un pilote l’obtient. C’est aussi simple que cela. Mais comme ils ont un statut égal pour tout, vous les traitez toujours avec un statut égal 99% du temps."

"Ils sont maintenant plus respectueux. Encore une fois, croisons les doigts, cela peut dégénérer à n’importe quel moment où ils se retrouveront de trop près en piste."

"Mais après les vacances d’été, j’ai vu un changement dans leur façon d’aborder les choses. Ce n’était pas ’Oh, pourquoi a-t-il eu ça ? Pourquoi a-t-il... ?’ Non."

"C’est sûr qu’ils veulent battre leur coéquipier. Ça, ils doivent le faire, sinon ce ne serait pas bon pour l’équipe s’ils ne veulent pas être les plus rapides, mais il y a une limite."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos