Formule 1

Schumacher a roulé à Zandvoort en F3 mais n’a ‘aucune idée’ du résultat dans une F1

Surtout avec le changement dans le dernier secteur

Recherche

Par Alexandre C.

31 août 2021 - 18:01
Schumacher a roulé à Zandvoort en F3 (...)

La F1 se rend pour la première fois aux Pays-Bas depuis 36 ans et une grande partie du paddock découvrira le circuit de Zandvoort ce week-end. Cependant, en 2018 en F3, Mick Schumacher y avait déjà couru (3e place) et ne partira ainsi pas totalement de l’inconnu.

De son expérience en catégorie junior, que peut donc dire le pilote Haas du tracé néerlandais ? Est-il aussi particulier qu’on le décrit notamment avec ses virages en dévers ?

« Pour être honnête, je n’ai aucune idée de comment ça va être ! Vous pouvez conduire sur le simulateur, vous pouvez faire tout un tas de préparations mais en réalité rien ne ressemblera à la vérité de ce qui se passera sur la piste dans une vraie voiture. Il sera très important ce week-end d’aborder les choses avec un esprit ouvert pour voir comment la voiture se comportera dans certains endroits. »

« Je connais le circuit grâce à la Formule 3. La piste a changé à différents endroits - notamment le virage en dévers dans la dernière partie de la piste qui devrait nous permettre d’ouvrir les DRS plus tôt, et ensuite nous avons le virage 3 qui est aussi très incliné maintenant. Nous devrons certainement voir et essayer plusieurs choses pour être en mesure de régler la voiture comme nous le souhaitons. »

La F1 se retrouve au milieu d’un triple-header prestigieux et après la déception de Spa, Mick Schumacher compte sur les Pays-Bas et l’Italie pour rattraper du précieux kilométrage.

« Je vais pouvoir passer du temps avec l’équipe sur et en dehors de la piste. Mais aussi, en très peu de temps, vous devez vous adapter à des situations qui sont différentes. Nous devons en quelque sorte toujours nous réadapter à ce qui nous attend et partir de manière très propre, et cela nous facilitera la vie pour l’avenir, lorsque nous apprendrons à nous adapter plus rapidement aux situations. Par exemple, si nous commençons un week-end avec une voiture difficile, en peu de temps - peut-être d’ici les EL2 ou EL3 - nous aurons une voiture qui sera là où nous voulons qu’elle soit. »

Ce sera aussi un Grand Prix forcément spécial pour Max Verstappen, qui courra devant ses fans...

« Je sais ce que ça fait de conduire à domicile et personnellement, j’adorerais le faire en Allemagne devant mon public. Je pense que cela vous donne un petit coup de pouce supplémentaire, mais aussi une pression supplémentaire, donc il s’agit de voir comment convertir cette pression en motivation et en volonté. Ça va être sympathique pour Max - vous allez voir beaucoup de t-shirts orange. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less