Formule 1

Sans ’formule magique’ à portée, Mekies voit déjà Ferrari en difficulté à Silverstone

Leclerc et Vettel tout de même ravis de courir sur l’ancien aérodrome

Recherche

Par A. Combralier

28 juillet 2020 - 16:16
Sans ’formule magique’ à portée, (...)

Qu’il est loin le temps où Ferrari pouvait s’imposer à la régulière à Silverstone, comme Sebastian Vettel l’avait fait en 2018. Désormais, la Ferrari lutte en milieu de grille. Le Grand Prix de Hongrie a fait cependant apparaître quelques progrès sur la monoplace rouge, mais tenir la cadence face aux Red Bull et autres Racing Point sera malaisé.

Coupable d’avoir percuté à Silverstone, l’an dernier, Max Verstappen, Sebastian Vettel peut s’appuyer sur une bonne performance récente en Hongrie – par rapport à un Charles Leclerc en retrait. Confirmera-t-il lors des deux prochains Grands Prix sur le tracé anglais ?

« La piste est fantastique. Je pense que nous l’aimons tous. Le circuit était autrefois un aérodrome, donc la zone qui l’entoure est très exposée au vent, qui peut jouer un rôle très important, car il peut sérieusement affecter le comportement de la voiture d’une manière ou d’une autre. Il peut rendre la conduite très difficile ou aider encore plus le pilote à obtenir ce qu’il veut. »

« La météo et les températures sont généralement imprévisibles et c’est une autre raison pour laquelle il n’est pas facile de trouver le bon équilibre avec la voiture. Nous allons voir comment notre voiture se comporte sur ce type de circuit qui, là encore, est différent de ceux d’Autriche et de Hongrie, avec beaucoup de virages à grande vitesse. »

Critiqué récemment par Nick Heidfeld, Charles Leclerc veut reprendre l’ascendant sur son coéquipier, comme il l’avait d’ailleurs fait l’an dernier sur ce même circuit... Que pense-t-il d’ailleurs de l’ancien aérodrome ?

« La piste est très rapide, la partie Maggots-Becketts étant particulièrement impressionnante quand on la passe. Il y fait également assez froid et les conditions météorologiques changeantes font qu’il est difficile de prévoir comment se déroulera le week-end de course. »

« Ce sera également notre deuxième série de courses consécutives organisées sur le même circuit cette saison et le travail accompli au cours du premier week-end est une bonne base sur laquelle s’appuyer pour le deuxième événement. Nous devrons en apprendre le plus possible au cours des premiers jours et garder la tête baissée pour nous assurer que nous progressons bien. »

Laurent Mekies, le directeur sportif de la Ferrari, sait déjà que ce week-end sera " difficile " sur le plan de la performance pure pour Ferrari, en raison de la présence de nombreux virages à haute vitesse et du faible niveau affiché par le V6 maison cette année.

« C’est le premier circuit à haute vitesse de la saison et il est essentiel que nous utilisions les deux courses que nous avons ici pour améliorer notre compréhension de la voiture. Nous savons que du pur point de vue de la compétitivité, ce sera difficile, mais nous devons nous concentrer pour obtenir les meilleures informations possibles afin de pouvoir développer notre voiture dans la bonne direction. »

« L’équipe de course a eu quelques jours à la base pour se regrouper après le premier triple-header, et nous retournons tous en piste avec la ferme volonté d’obtenir le meilleur résultat possible ce week-end. C’est certainement un début de saison qui forge le caractère, mais nous savons que nous pouvons compter sur notre équipe, nos pilotes et nos fans, pour nous battre en tant que groupe uni. »

« Il n’y a pas de formule magique pour renverser la vapeur rapidement et il y a beaucoup de travail à accomplir, et c’est pour cela que nous sommes ici. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less