Formule 1

Sa pénalité a encore plus motivé Verstappen à Monaco

Il a tout tenté pour passer Hamilton

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 mai 2019 - 09:58
Sa pénalité a encore plus motivé (...)

Max Verstappen a écopé d’une pénalité pour avoir tassé Valtteri Bottas dans les stands à Monaco. Se sachant sous le coup de 5 secondes ajoutées à son temps final, le Néerlandais a attaqué Lewis Hamilton, qui avait des pneus plus tendres que les siens, pour essayer de pousser le Britannique à la faute.

"Ça m’a encore plus relancé" a reconnu Verstappen. "Dès que j’ai entendu que j’avais une pénalité, j’ai attaqué encore plus Lewis."

"Au départ il pilotait très lentement, et j’ai entendu que j’avais la pénalité, donc j’ai continué à pousser et il devait le faire aussi, sans quoi je l’aurais attaqué. Il a ensuite détruit ses pneus. C’était ma seule façon de tenter de le passer."

Verstappen n’a pas été capable de dépasser Hamilton malgré une tentative en toute fin de course : "Je ne pouvais pas le prévoir car j’étais toujours très proche à l’épingle, mais je perdais tout cet avantage au virage 8. A un moment, je me suis dit que j’allais tenter ma chance et que je verrais ce qui allait se passer."

"Et évidemment, il y a eu cette petite touchette. Mais au freinage, vous ne regardez pas dans vos rétroviseurs et de toute façon, c’est très difficile de voir dedans. Je pense qu’aucun de nous n’était à blâmer, et nous n’avons pas eu de vrais dégâts."

La situation aurait été différente s’il avait pu dépasser Bottas au départ, mais il avoue ne pas avoir voulu prendre des risques inconsidérés et s’est ainsi rangé derrière la Mercedes.

"Il n’y avait rien de plus à faire, vraiment. J’étais coincé. J’aurais pu aller percuter son côté mais il y avait un risque de crevaison ou de pénalité, donc je gardais ma ligne. J’ai essayer de freiner fort et de tenter de le dépasser, mais c’est très difficile à Monaco."

Red Bull

expand_less