Formule 1

Ricciardo vise le titre à long terme avec Renault

Il voulait sortir de sa routine chez Red Bull

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 avril 2019 - 13:31
Ricciardo vise le titre à long terme (...)

Daniel Ricciardo a redécouvert la vie dans le peloton en rejoignant Renault cette année, alors qu’il sort de cinq saisons chez Red Bull. Il avoue qu’être à l’avant de la grille lui manque parfois, mais qu’il s’amuse tout autant au milieu de celle-ci.

"C’est intense et c’est plus difficile sous certains aspects parce que je voudrais être à l’avant, mais sous d’autres aspects, c’est toujours marrant" assure Ricciardo. "Ce n’est pas simple, mais c’est exigeant."

Il explique que la situation de Max Verstappen, renouvelé par Red Bull, n’a pas joué dans son départ, contrairement au sentiment de stagnation qu’il éprouvait dans l’équipe : "Quand j’ai rejoint Red Bull, c’était une voiture qui gagnait, mais en cinq ans j’ai gagné quoi, sept courses ? Et j’ai vu le risque, avec Honda, d’autres années dans ce genre. Ce n’était pas mauvais, mais je commençais un peu à être frustré. Je ne l’étais pas à cause de la situation avec Max."

"Comme je l’ai dit, ces cinq années à penser que la suivante serait la bonne, en faisant la même chose tout le temps, ont pu affecter ma motivation. Il était temps de changer et d’essayer de construire quelque chose de nouveau. Renault n’est pas encore au niveau mais je vois beaucoup de potentiel. C’était un sacrifice à court terme avec un bénéfice à long terme."

Il assure qu’il est chez Renault pour viser le titre et pense sincèrement qu’il en est capable : "Je le pense. Cela ne sera pas cette année, mais si nous pouvons faire un pas en avant et commencer à faire des podiums, je peux le faire. Si nous restons septième et huitième, ce sera long."

En l’occurrence, Renault est nettement plus en difficulté ce week-end, Nico Hülkenberg ayant été éliminé en Q1, et Ricciardo en Q2. Mais ce dernier pense toutefois qu’il faut parfois prendre des risques dans une carrière.

"On a des moments importants qui peuvent changer une carrière. Pour Fernando [Alonso], je ne sais pas si c’était le timing ou de mauvaises décisions, mais quand Lewis [Hamilton] est allé chez Mercedes, les gens se sont demandés pourquoi il quittait McLaren, mais c’était une décision incroyable."

"Je ne sais pas si c’est juste de la chance ou de l’anticipation sur ce qui se passera les saisons suivantes. Mais j’espère pour moi que ce sera aussi quelque chose d’incroyable."

Renault F1

expand_less