Formule 1

’Règlement anti-embarras’ pour Honda : Masi répond à Wolff

Les règles sont édictées collectivement en F1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 octobre 2021 - 10:24
’Règlement anti-embarras’ pour Honda (...)

Cette semaine, Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, a jugé que le règlement actuel des pénalités moteur était conçu pour éviter un embarras pour Honda. Au début de l’ère hybride, les clients du bloc japonais prenaient souvent des dizaines de places de pénalité.

Michael Masi, le directeur de course, a tenu à défendre cette idée, et rappelle que les directeurs d’équipes ont tous participé à la mise en place de ce règlement, qui a été conçu sous l’ère Charlie Whiting.

"Je n’étais pas dans ce rôle quand ça a été instauré" rappelle Masi. "Mais je me souviens d’un ancien système de pénalités moteur où il y avait parfois 60 places de pénalité infligées."

"Nous devons nous rappeler que le règlement au sujet des moteurs est maintenant là depuis plusieurs années, il a été régulier et tout a été développé avec les équipes, la FIA et la F1. Ce n’est pas imposé, c’est développé collectivement et validé avant d’être acté."

Masi ne serait pas choqué que le titre mondial se décide après une panne ou une pénalité, car selon lui, la gestion des F1 est un pan entier du sport : "Le principe, c’est que toutes les équipes courent selon le même règlement."

"Elles savent toutes combien d’unités de puissance, combien de boîtes de vitesses, combien d’éléments divers, d’échappements, etc. elles vont avoir, donc tout le monde est au même niveau de compréhension de ce qu’il faut faire."

"Comme chaque équipe, en particulier dans la lutte pour le championnat, vous allez toujours essayer d’obtenir autant d’avantages compétitifs que possible, qu’il s’agisse d’améliorations de l’unité de puissance, de mises à jour aérodynamiques, de la boîte de vitesses, etc."

Mercedes

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less