Pirelli reconnaît s’être trompé sur la stratégie idéale à Miami

Le manufacturier annonçait deux arrêts comme stratégie standard

Recherche

Par Alexandre C.

9 mai 2022 - 15:51
Pirelli reconnaît s'être trompé (...)

Pirelli annonçait deux arrêts aux stands comme stratégie à adopter à Miami, finalement, la plupart des pilotes n’ont fait qu’un passage vers les stands hier, sur une stratégie classique médiums-durs.

Les pilotes « ont réussi à étendre leur premier relais en médiums » constate Pirelli, « sans compromettre la performance. »

Sergio Pérez est le pilote le mieux classé (4e) ayant fait deux arrêts aux stands.

Quelques pilotes, logiquement partant plus loin, ont tenté le pari des durs. Et cela, grâce à la voiture de sécurité en deuxième moitié de course (durs au 40e tour), a porté ses fruits : George Russell, Esteban Ocon et Alexander Albon sont entrés dans les points par exemple avec cette stratégie.

Pourquoi les pneus, notamment médiums, ont mieux tenu ? Peut-être parce que les températures de piste relativement moins élevées que durant le reste du week-end (48 degrés sur la piste tout même) ont aidé.

Quoi qu’il en soit, durs comme mediums ont montré un impressionnant niveau de durabilité comme de constance. Peut-être de quoi convaincre Pirelli d’aller un cran plus tendre l’an prochain. La plupart des pilotes ont même effectué presque la moitié d’une distance de course en médiums C3.

On n’aura vu les tendres qu’en toute fin de course à la faveur de la voiture de sécurité. Notamment chez Esteban Ocon qui aura été le seul pilote à utiliser la stratégie durs-tendres, sans passer une fois par les médiums.

« Une forte performance des pneus ici, ce qui signifie que la course a gravité vers une stratégie à un arrêt, alors que nous avions précédemment prévu deux arrêts aux stands » reconnaît Mario Isola.

« Cela s’explique aussi par le fait que les températures étaient nettement plus fraîches que les jours précédents. Les équipes ont pu étirer leur premier relais, probablement dans l’attente d’une voiture de sécurité ou d’une autre opportunité, mais cela n’est finalement arrivé que vers la fin de la course, après que presque tout le monde s’est arrêté. »

« Quelques pilotes ont essayé d’en profiter en changeant de pneus, avec trois pilotes utilisant les trois composés pendant la course. Cependant, Verstappen et Leclerc se sont battus avec acharnement pour la victoire de la course et le meilleur tour rapide, même avec des pneus durs usagés en fin de Grand Prix. »

« C’était une fin passionnante pour un Grand Prix très attendu : nous espérons que tous ceux qui sont montés sur le podium ont apprécié leurs casques spéciaux Pirelli de football américain ! »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos