Pirelli a beaucoup appris sur ses pneus pluie et se projette sur Miami

Des données très intéressantes récoltées à Imola

Recherche

Par Olivier Ferret

29 avril 2022 - 07:28
Pirelli a beaucoup appris sur ses (...)

Le Grand Prix d’Emilie-Romagne à Imola a marqué la première course sur le mouillé pour les pneus de 18 pouces en F1, avec les monoplaces de 2022.

Les essais ont aussi été perturbé par la météo, de quoi donner de belles données dans ces conditions pour Pirelli, assez tôt dans la saison. Quelles leçons ont été apprises ?

Mario Isola, responsable de Pirelli en F1, admet "qu’il était vraiment important pour nous d’obtenir des données dans ces conditions froides car nous n’avons pas eu l’occasion de tester les pneus dans ces conditions l’année dernière."

"Je suis content des performances du pneu intermédiaire : on sait que l’asphalte d’Imola est assez unique en raison du temps nécessaire pour sécher la piste. L’année dernière, nous avions des voitures roulant avec des pneus intermédiaires pendant plus de 25 tours."

"Avec le pneu pluie, nous avons un peu moins roulé sur le mouillé mais nous avons des données utiles."

Le prochain défi de Pirelli est le tout nouveau Grand Prix urbain de Miami. Malgré la nature du circuit, pas question d’apporter les gommes les plus tendres comme à Monaco ou Bakou pour cette première édition. Isola s’en explique.

"Nous avons eu des informations de la part de l’organisateur, pour comprendre quel type d’asphalte nous allons trouver à Miami et avec les simulations fournies par les équipes, nous avons décidé de nommer les C2, C3 et C4. C’est un choix conservateur, évidemment, mais nous pensons que c’est la meilleure option pour Miami."

"C’est un peu l’inconnu pour tout le monde. C’est un circuit urbain, donc avec les caractéristiques d’une piste qui sont généralement différentes de n’importe quelle autre piste, et je suis assez excité d’y aller et de voir ce qui se passe."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos