Formule 1

Monza pour oublier Spa : les pilotes McLaren ravis de passer rapidement à la prochaine course

Une occasion de rebondir

Recherche

Par A. Combralier

4 septembre 2019 - 12:26
Monza pour oublier Spa : les pilotes

En raison de la fiabilité défaillante de l’unité de puissance Renault, aucune McLaren n’a vu l’arrivée du Grand Prix de Belgique.

Lando Norris avait pourtant réalisé le Grand Prix parfait, en pointant à la 5e place, une vingtaine de secondes devant la Racing Point de Sergio Pérez. Hélas ! Son unité de puissance l’a lâché dans le tout dernier tour… Mais le rookie veut retenir le positif du week-end ardennais, avant le rendez-vous du Grand Prix d’Italie qui s’annonce.

« En dépit de la déception de la dernière course, il y a un certain nombre de points positifs à retirer de notre performance. Nous avions un rythme de course plus solide que prévu, et j’étais en lice pour réussir mon meilleur résultat en carrière. Je vais chercher à répéter cette performance pour ce week-end et viser les points à Monza. »

« C’est une piste que je connais assez bien, puisque j’avais participé aux EL1 et à la course de F2 l’an dernier. J’ai aussi couru quelques fois à Monza en formules junior. C’est une piste très rapide, la plus rapide de l’année, et par conséquent, c’est l’un des circuits les plus excitants de la saison. »

Carlos Sainz, lâché par son moteur Renault lors des premiers tours du Grand Prix de Belgique, et qualifié seulement à la 17e place à Spa, est ravi de mettre déjà derrière lui ce dernier rendez-vous manqué.

« Après un week-end difficile sous tous les aspects, j’ai hâte de disputer la prochaine course – heureusement, seuls quelques jours nous en séparent. Nous savons que nous avons des choses à travailler, et nous nous concentrons pour maximiser notre performance durant ce week-end. Spa a clairement montré que la bataille en milieu de grille serait serrée jusqu’à la fin de la saison, donc nous devons continuer à pousser. »

« Monza, c’est une piste incroyable et historique. Les fans italiens sont parmi les plus passionnés du monde, donc l’ambiance est toujours très spéciale. »

Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, a eu du travail en ce début de semaine : selon lui, son équipe a « plein de leçons » à retirer de ce Grand Prix de Belgique.

« Nous abordons Monza avec une meilleure compréhension des domaines où il nous faut progresser. Comme toujours, il faut nous assurer que notre fiabilité soit aussi solide que possible, tout en continuant à travailler sur l’exécution opérationnelle d’un Grand Prix, en piste. »

« Le circuit de Monza est un circuit à la vitesse sans pareille, qui requiert des réglages très spécifiques pour maximiser la performance. Nous devons nous assurer que notre travail, en essais libres, prépare de la manière la plus efficace possible la course, et pour ce faire, il faudra tirer le maximum de chaque session. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less