Formule 1

Mercedes fait une autopsie de son écrou à l’usine pour éviter la même erreur

De nouvelles explications fournies par l’équipe de F1

Recherche

Par Olivier Ferret

27 mai 2021 - 08:38
Mercedes fait une autopsie de son (...)

Le stratège en chef de Mercedes F1, James Vowles, a insisté sur le fait que l’équipe prenait des mesures pour atténuer le risque de répéter la casse d’un écrou lors d’un arrêt au stand, ce qui a forcé Valtteri Bottas à abandonner à Monaco.

La roue avant droite de Bottas s’est bloquée sur l’essieu, ce qui signifie que le pneu ne pouvait pas être changé au moins une fois pendant la course comme le demande la réglementation sportive de la F1.

Expliquant comment les événements se sont déroulés, Vowles a déclaré : "Le pistolet est un pistolet incroyablement puissant, de sorte que vous pouvez réellement voir les mécaniciens devoir se retenir, se tenir au sol, sinon ils tournent avec lui en même temps."

"C’est une vraie force d’impact et ce qui se passe, c’est que l’écrou se desserre généralement en quatre ou cinq actions. Comme avec un marteau."

"Ce qui s’est passé, c’est que la voiture est arrivée légèrement inclinée, donc lorsque la douille était connectée à l’écrou, elle était aussi légèrement inclinée. En conséquence, au lieu de répartir la charge sur tout l’écrou, c’était à travers une petite section, cela a déchiré le métal et tout le métal a fini par s’arracher."

"En conséquence, l’écrou est resté en place et nous n’avons pas pu l’enlever, l’écrou étant privé de ses dents d’accroche. De toute évidence, c’est une action qui a coûté cher à Valtteri et a coûté cher à l’équipe et que nous allons mettre mesures en place pour atténuer ces risques."

Ce que le grand public doit comprendre c’est pourquoi ces écrous sont serrés si fortement sur les roues des F1.

"Nos écrous sont ce que nous appelons de type ’captifs’, ils sont maintenus dans la roue et le pneu, de sorte que lorsque la roue se détache, l’écrou s’en va avec."

"Cet écrou doit maintenir une roue sur la voiture pour pouvoir supporter des forces de 5G au freinage et latéralement également. C’est une force énorme qui traverse l’essieu et l’écrou et il est clair que nous ne pouvons jamais le voir se desserrer. C’est pourquoi il faut des pistolets incroyablement puissants pour les desserrer."

Vowles explique pourquoi Mercedes n’a pas cherché à retirer la roue après le Grand Prix, sur place.

"Nous avons pu tenter certaines chose à Monaco pour essayer de l’enlever, certaines lors de l’arrêt au stand, d’autres juste après. En fin de compte, nous avons conclu que pour enlever cet écrou, nous allions avoir besoin d’équipements assez lourds, et d’équipements spécialisés, et cela serait mieux fait en usine. De plus, cela nous permet de faire une autopsie pour comprendre vraiment comment cet écrou s’est usiné et rassembler quelques indices pour nous permettre de faire un meilleur travail à l’avenir. En conséquence, nous avons laissé la roue sur la voiture et mis la voiture dans le camion pour la ramener ici directement."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less