Formule 1

Malgré un gros accident, Ilott tire du positif de son premier essai en F1

Les causes du crash encore étudiées

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 mai 2019 - 20:27
Malgré un gros accident, Ilott tire (...)

Callum Ilott s’attendait surement à un baptême du feu moins rude en Formule 1, alors qu’il a terminé sa journée en écrasant son Alfa Romeo C38 dans les barrières de pneus du circuit de Barcelone. Intervenue dans le virage 3, l’un des plus rapides du tracé, la sortie a logiquement été violente.

"C’était une journée très positive, hormis ce crash" avoue le Britannique. "Nous cherchons encore ce qui l’a provoqué car ce n’est pas aussi évident que je le pensais, mais nous verrons."

"J’ai quand même une part de responsabilité puisque c’est un accident, mais nous allons voir pourquoi, à ce moment-là, j’ai perdu la voiture, car ça semblait similaire à n’importe quel autre tour."

Il décrit en détail son accident, dont la cause semble en partie inexpliquée : "Au virage 3, j’étais bien rentré dedans, et tout à coup, j’ai perdu la voiture sans prévenir. Je n’ai pas eu de mouvement annonciateur, elle est juste partie. C’est pour cela que c’est un peu inexpliqué."

"Il n’y avait pas de différence dans le vent, rien n’a cassé dans ce qu’on a pu voir, et au niveau du pilotage, elle était normale, donc c’est un peu étrange. De mon côté, j’ai été totalement pris de court car elle était exactement similaire que les tours précédents."

Ilott souligne l’esprit d’équipe qui lui a permis de tourner la page, malgré une frustration évidente après son accident : "Si vous m’aviez demandé juste après, j’aurais été un peu plus désabusé, mais ces gars m’ont soutenu dès le début de journée et jusqu’à la fin, et l’attitude envers chacun a vraiment aidé."

"C’est probablement ma plus grosse sortie en carrière, donc j’ai déjà battu un de mes records, dès mon premier jour" a-t-il plaisanté.

Avant cet accident, arrivé tôt dans l’après-midi, son programme se déroulait sans problème et il a pu enchaîner de nombreux tours avant cette fin abrupte : "Je peux voir du positif après cette journée car même si c’est malheureux, je ne veux pas être trop négatif."

"C’était ma première journée en F1 et nous avons fait des avancées positives durant la journée avant cela, avec presque aucune erreur. J’étais en train de me sentir mieux et c’est une anomalie bizarre qui s’est produite sur l’un des virages les plus rapides du circuit."

Enfin, le pilote qui court en F2 cette saison a pu donner son ressenti sur ces voitures exceptionnelles que sont les monoplaces de F1 : "C’est incroyable. C’est dur à décrire. La vitesse que l’on a, et la puissance. C’est un peu un choc quand il faut s’y habituer au début, avant de commencer à voir des progrès."

Alfa Romeo Racing

expand_less