Formule 1

Magnussen : ’Ça ne semblait pas normal’ de rouler après le crash de Grosjean

Le Danois a eu très peur pour son équipier

Recherche

Par Emmanuel Touzot

3 décembre 2020 - 18:46
Magnussen : ’Ça ne semblait pas (...)

Kevin Magnussen a été marqué par l’accident de Romain Grosjean le week-end dernier à Bahreïn. Inquiet après avoir vu son équipier marcher, en espérant qu’il n’ait pas de blessures non détectées, le pilote Haas F1 a même hésité à remonter dans sa voiture pour disputer la course.

"Son état d’esprit est incroyable après tout ce qu’il a vécu, il est très positif et a du recul" note Magnussen au sujet de Grosjean. "Je suis allé le voir juste après la course dimanche, quelques heures après ce qui lui était arrivé en piste et il était déjà en train de parler de remonter dans la voiture. Je dois lui tirer mon chapeau."

Le Danois confirme qu’il avait lui-même des doutes à l’idée de remonter dans sa monoplace : "Ça ne semblait pas normal de reprendre la course après ça, on se réveille de ce monde de rêve où l’on pense que rien ne va arriver. On voit un accident de ce genre et tout devient réel."

Il refait la chronologie juste après l’accident : "On m’a dit qu’il y avait un drapeau rouge, et l’accident était arrivé derrière moi. Je n’avais pas vu qu’il y avait un accident. Ils m’ont dit que c’était Romain."

"En arrivant au virage 8, on voyait le lieu de l’accident au loin, il y avait de la fumée, un feu important. Et quand on voit un tel incendie, c’est le réservoir qui s’est rompu donc l’accident doit être énorme. Je m’en inquiétais, et il me disait qu’il était sorti de la voiture, ce qui était rassurant."

"C’était rassurant mais ensuite, on s’est arrêtés dans les stands et ils montraient les ralentis qui semblaient horribles. Avec ce type d’impact dans la barrière. J’ai déjà eu ce genre d’impact et j’avais eu des blessures internes. Même si vous en sortez sur le moment... je devenais nerveux à ce sujet, j’espérais que tout aille bien, même s’il était sorti entre temps, car le choc était horrible."

Magnussen s’attend à un week-end difficile sur le tracé externe du circuit de Sakhir, avec une piste de 3,5 kilomètres qui va provoquer du trafic en Q1. Le pilote Haas F1 s’attend aussi à une course très délicate pour les pilotes du fond de grille.

"Ce sera intéressant car c’est un circuit unique, il y aura beaucoup de trafic en Q1, la partie importante pour nous. Et gérer cela en course avec les drapeaux bleus sera difficile, les leaders vont surement prendre un tour à tout le monde."

"Tout le monde aura des drapeaux bleus, et plusieurs fois, et nous en aurons encore plus quand les leaders s’arrêteront. Ce sera compliqué, mais peut-être que ça pourra être un avantage pour nous et que nous tournerons cela en une opportunité."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less