Formule 1

Les McLaren monopolisent la quatrième ligne du GP du Portugal

Le vent et la piste ont perturbé Sainz et Norris

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 octobre 2020 - 19:35
Les McLaren monopolisent la quatrième

Carlos Sainz et Lando Norris occuperont la quatrième ligne de la grille de départ du Grand Prix du Portugal, qui se disputera sur le Circuit de l’Algarve ce dimanche. L’Espagnol est heureux de ses performances malgré une deuxième tentative en Q3 gâchée par le vent.

"Je suis heureux car la voiture a mieux fonctionné qu’au Nürburgring" se félicite Sainz. "Le vent ne nous a pas permis de progresser, mais demain sera un autre jour. Nous ne savions pas quoi faire avec les pneus."

Les équipes ont en effet jonglé entre pneus tendres et médiums pour extraire un maximum de performance, et Sainz reconnaît que McLaren s’y est perdu, notamment à cause d’une adhérence trop précaire liée à la piste elle-même : "Il a été difficile de trouver la bonne stratégie. J’aime ce circuit, mais l’asphalte est trop récent."

Norris accompagnera son équipier sur la même ligne de la grille de départ, et n’a manqué la septième place, synonyme de départ du côté propre de la piste, que pour cinq millièmes face à Sainz.

"La voiture était horrible tout le week-end, mais je pense que tout le monde dit ça" note Norris. "La surface et le vent rendent les choses très piégeuses, tout change d’un tour à l’autre et quand vous êtes en confiance, vous pensez pouvoir attaquer mais tout a changé."

"C’est très piégeux, parfois il faut de la chance, si le vent change vous pouvez gagner un ou deux dixièmes instantanément. Mais septième et huitième reste un bon résultat pour nous."

Norris juge avoir été gêné par les perturbations de la Red Bull de Max Verstappen mais admet que le vent était critique : "Il a rendu le vent encore pire... mais il était trois secondes devant et je lui rejette la faute, je pense qu’il niera cela."

Il espère pouvoir tirer parti d’une course qui s’annonce mouvementée : "C’est très difficile, beaucoup de pilotes pourraient faire des erreurs et rater des freinages. Au fil de la course, la piste devrait être meilleure... mais il pourrait aussi pleuvoir."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less