Formule 1

Le vent, la fiabilité, la chance… Russell explique sa dégringolade de Portimao

La Williams, 8e meilleure F1 en qualifications ?

Recherche

Par Alexandre C.

6 mai 2021 - 19:41
Le vent, la fiabilité, la chance… (...)

Formidable 11e en qualifications à Portimao, George Russell a ensuite dégringolé en course le lendemain pour ne finir que devant la Haas de Mick Schumacher. Pourquoi cet effondrement ? Le vent s’est levé et a déstabilisé la Williams, très instable dans ces conditions. Mais ce n’est pas tout. Le Britannique a aussi dévoilé, ce jeudi, qu’un problème de fiabilité avait, pour ne rien arranger, empiré son rythme.

Sans ce problème, George Russell aurait-il alors pu lutter pour le top 10 ?

« Nous avons découvert qu’il y avait un petit problème à l’arrière de la voiture, ce qui n’a certainement pas aidé les choses le dimanche. »

« Mais je pense que nous nous battons pour cette huitième et neuvième position au classement des constructeurs, c’est à peu près là où se trouve le rythme de la voiture. Et je pense qu’il faut se rappeler que nous étions la huitième voiture la plus rapide samedi, même si nous nous sommes qualifiés 11e, il y avait beaucoup de pilotes très rapides derrière nous. »

« Cela n’enlève rien à un dimanche très difficile dans des conditions très délicates et nous devons encore travailler pour améliorer cela. »

« Mais il faut se rappeler qu’il y avait Ricciardo, Alonso, Stroll qui se battent souvent pour cette place en Q3 et ils ont fini bien derrière nous ce samedi. »

« Donc nous devons continuer à nous améliorer, nous devons développer une voiture plus facile à conduire, moins sensible, afin que Nicholas et moi puissions vraiment la pousser à ses limites, car cela a été très difficile en course dimanche. »

George Russell dit ainsi avoir signé le 11e temps en qualifications à Portimao tout en ayant la 8e meilleure voiture : si l’on comprend bien son discours, cela veut dire qu’il surperforme nettement. Et en effet il n’était qu’à quelques millièmes de son tour parfait possible en Q2 samedi dernier.

Mais pour George Russell, c’est aussi la réussite de Williams.

« Je pense qu’en tant qu’équipe, nous faisons un excellent travail pour optimiser la voiture. »

« Il y a quelques personnes qui n’ont pas optimisé leurs packages en qualifications. Comme nous l’avons dit, nous étions seulement la huitième voiture la plus rapide en qualification. »

« Mais cela s’est traduit par une P11 sur la grille. Nous avons donc fait un très bon travail pour optimiser les pneus, la gestion du trafic et le tour, ce qui est très important. »

« Et quand vous arrivez à la course de dimanche, et que vous avez une soixantaine de tours pour vous mettre dans le rythme, pour vous sentir en harmonie avec la voiture, je pense que le vrai rythme de chacun ressort. »

« Mais nous devons continuer sur les points positifs de samedi et essayer de les mettre en œuvre dimanche. »

Désormais à Barcelone, George Russell espère une bonne fiabilité et surtout aucun vent !

« Imola, c’était un excellent exemple où la voiture fonctionnait très bien en qualifications et en course, nous étions en 10e position, à la poursuite de la Mercedes [de Valtteri Bottas] et allions tenter un dépassement pour la 9e place, sur un rythme pur et au mérite pur, je pense. »

« Nous avons eu deux courses sur trois maintenant, qui ont été très venteuses avec des rafales. Et nous devons avoir de la chance. Mais comme c’est le cas dans les courses et dans la vie, vous créez votre propre chance. »

« Nous devons donc voir comment nous nous en sortons, et nous donner encore quelques courses pour avoir une véritable base de référence de l’endroit où nous pensons, de manière réaliste, pouvoir terminer cette saison. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less