Formule 1

Le rythme de sa Mercedes a surpris Hamilton à Abu Dhabi

Il ne veut pas que Max Verstappen lui rappelle son âge !

Recherche

Par A. Combralier

2 décembre 2019 - 10:38
Le rythme de sa Mercedes a surpris (...)

Lewis Hamilton a remporté le 250e Grand Prix qu’il aura disputé en carrière, celui d’Abu Dhabi, 12 ans après ses débuts chez McLaren. Face aux « jeunes » Max Verstappen et Charles Leclerc, qu’il voit monter, le pilote Mercedes fait figure de référence expérimentée.

« 250, ça fait beaucoup de courses » s’exclame Lewis Hamilton quand on lui rappelle cette statistique.

Max Verstappen plaisante alors à ses côtés, en conférence de presse : Hamilton va-t-il viser les 300, 350 courses… ?

« Je ne veux pas qu’on me rappelle mon âge » sourit l’Anglais de 34 ans.

Peu importe son âge : cette année comme à Abu Dhabi, Lewis Hamilton a prouvé combien il dominait son sujet.

« Quelle incroyable année ce fut ! C’est un parcours incroyable avec cette équipe. Oui, après avoir gagné les deux titres, il était important pour nous de continuer à pousser. Nous n’avons pas le package parfait, pas absolument. Donc nous avons juste poussé pour repousser les limites, et oui, c’est une manière parfaite de finir la saison. »

« C’était un week-end formidable, dans le sens où Ferrari, Red Bull et Mercedes ont fini aux trois premières places à Abu Dhabi, c’était aussi le cas en qualifications ; et il y a beaucoup de jeunes pilotes derrière moi, qui me font sentir jeune, ce qui est formidable. »

« Je suis aussi très reconnaissant envers mon équipe qui n’a jamais perdu de vue son objectif. »

« Nous avons tous un but commun, nous nous inspirons tous l’un l’autre pour continuer à pousser, à lutter pour la perfection. J’espère que tout le monde chez Mercedes, et chez nos partenaires, est heureux, je suis assez sûr qu’ils le sont. »

Interlagos fut difficile pour Mercedes, mais au bout d’une vingtaine de tours seulement, Lewis Hamilton avait déjà une avance supérieure à dix secondes sur Max Verstappen… Cet écart de performance a-t-il surpris le pilote Mercedes ?

« Oui, vraiment, je ne m’attendais pas à avoir autant d’avance sur le plan du rythme. Nos rythmes en longs relais étaient assez bons, et on m’a dit, après les essais libres, que nous serions peut-être un ou deux dixièmes devant, mais nous avons eu plus. Une fois que j’ai eu l’air libre, j’ai pu bien gérer mon rythme dans le premier relais, bien gérer les pneus. J’ai juste dû prolonger mon relais, comme Max le faisait aussi. »

« Ensuite, en durs, sur le nouveau train… c’était une bonne piste pour ces pneus. Les durs sont assez résilients à toute abrasivité. Ils vont loin, très loin. Ils peuvent faire toute une course je pense. »

« Ensuite, vers la fin de la course, je me disais, allez, je veux avoir… Et j’ai poussé pour voir si je pouvais extraire plus de performance de la voiture. »

Lewis Hamilton l’a ô combien prouvé, puisqu’il aura réussi le meilleur tour de course avec des durs usagés !

« Je voulais vraiment avoir quelques batailles, je voyais les gars se battre à la TV… »

« Tu aurais pu ralentir » plaisante alors Max Verstappen.

« Vous êtes trop rapides en lignes droites » répond Lewis Hamilton.

« Je suis sûr que nous aurons d’autres courses formidables. Ce fut le cas cette année, entre Max et moi. Donc félicitations à Red Bull pour continuer à progresser, je suis excité par la perspective de me battre contre eux l’an prochain. »

Lewis Hamilton ne semblait pourtant pas piloter la Mercedes la plus rapide après les essais libres : Valtteri Bottas avait dominé les EL2, mais avec une unité de puissance neuve il est vrai…

« Vendredi, j’étais un peu erratique… parfois, avec l’équilibre, vous sur ou sous-conduisez, vous n’êtes juste pas à l’aise avec l’équilibre de la voiture, elle ne réagit pas, il n’y avait pas de synergie entre moi et la voiture. »

« Cela venait plus de moi je dirais. Donc il s’agit de faire le point, de prendre du recul, de vous reconcentrer, de réaliser ce que vous devez faire. Il faut vous dire qu’il n’y avait rien d’erratique en fait, il faut rester calme, concentré. J’ai ma propre manière de penser mais naturellement, je pense que c’est juste une question d’expérience avec les années. Vous comprenez mieux certaines émotions certains jours, vous comprenez que certains jours sont réussis, d’autres moins, et vendredi fut un de ces jours. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less