Formule 1

Le pneu arrière renforcé ne va rien changer au pilotage assure Pirelli

Isola confiant sur l’efficacité de la mesure

Recherche

Par Alexandre C.

26 juin 2021 - 08:32
Le pneu arrière renforcé ne va rien (...)

Après les explosions des pneus arrière ayant affecté Max Verstappen et Lance Stroll à Bakou, Pirelli a adopté des contre-mesures : surveillance accrue des pressions, pressions elles-même revues à la hausse… Et dans le paddock du Red Bull Ring, on a aussi appris que Pirelli développerait, grâce à un test prévu vendredi prochain, un pneu arrière à la construction renforcée.

Cela tombe à pic puisque le Grand Prix suivant l’Autriche, à Silverstone, aura lieu justement sur le circuit le plus exigeant pour les pneus – chacun se rappelle des explosions spectaculaires lors de l’édition 2013 notamment (et encore l’an dernier).

Il faut cependant se souvenir qu’à Silverstone, Pirelli emportera la sélection la plus dure possible, alors que c’est le C3 (qui sera le tendre à Silverstone) qui a explosé à Bakou.

Cette nouvelle construction renforcée (même si Pirelli amenait déjà des pneus à la construction renforcée cette année) va-t-elle suffire ? Mario Isola pense que oui, mais comment être sûr à 100 % ?

« Nous croyons qu’il va y avoir un changement positif, mais évidemment nous parlons de la construction que nous n’avons jamais testée auparavant sur la piste. »

Pirelli n’a pas sorti du chapeau cette nouvelle construction : elle résulte d’un test de l’an dernier à Portimao, rappelle Isola.

« Cette construction est une idée que nous avons eue l’année dernière lorsque nous développions les pneus de 13 pouces pour 2021. Si vous vous souvenez, nous avons testé différentes constructions à Portimao et ensuite nous avions une date limite à respecter, pour homologuer la nouvelle construction 2021. »

« Mais après Portimao, ou pendant la période où nous étions à Portimao, nous avions aussi d’autres idées sur la façon de rendre le pneu arrière plus robuste et nous avons fait quelques prototypes. L’un de ces prototypes a également été testé lors de notre test indoor. Nous effectuons habituellement plusieurs tests indoor pour évaluer le niveau d’intégrité du pneu. Et la nouvelle construction s’est avérée positive à cet égard. »

« La construction de 2021 est donc assurément un cran au-dessus de celle de 2020. Mais la nouvelle que nous voulons proposer est un autre pas en avant clair, pour avoir un pneu plus robuste que le pneu actuel. »

Cette nouvelle construction ne servira néanmoins à rien, si Pirelli demeure incapable de surveiller la pression utilisée par les F1 au beau milieu d’une course - le point qui semble avoir posé problème à Bakou. La directive technique au Paul Ricard est venue renforcer les contrôles à cet égard, mais l’absence de capteur standardisé n’assure, là non plus, aucune garantie à Pirelli.

« Il est vrai qu’avec la nouvelle directive technique, la situation est bien meilleure aujourd’hui. Le nombre de contrôles et le type de contrôles effectués par la FIA nous donnent une bonne garantie sur la manière dont les équipes utilisent les pneus. »

« C’est clair, mais il est également clair que nous n’avons pas de capteurs standardisés. Nous avons dit qu’il était impossible de les introduire avant 2022. Donc la situation s’est massivement améliorée par rapport à il y a quelques courses. Mais nous avons toujours cette impossibilité de vérifier la pression utilisée en course, et nous avons une année chargée devant nous. »

« Nous pensons donc qu’avoir cette solution dans la poche et ne pas l’utiliser n’est pas la bonne décision. Et c’est pourquoi nous voulons la tester, en donnant évidemment à toutes les équipes la possibilité de la tester à Spielberg et de l’introduire à partir de Silverstone. »

Aucun style de pilotage favorisé à en croire Pirelli

Une autre question se pose enfin sur le plan du pilotage : cette nouvelle construction des pneus arrière va-t-elle avantager un certain type de pilotage ? Une certaine équipe ? Les pilotes pourront-ils plus attaquer ?

« Je ne m’attends pas à une technique de pilotage différente. C’est évidemment une construction différente en termes de géométrie et de conception du pneu. Nous n’allons pas changer le profil, le profil externe, parce que sinon cela affecte l’appui aérodynamique à l’arrière de la voiture. »

« Donc ça ne va pas changer ces éléments, mais le pneu est plus robuste. Et comme je l’ai dit, en termes de pilotage, je ne m’attends pas à un grand changement d’équilibre ou quelque chose comme ça. Mais nous devons le tester sur piste pour le confirmer. »

Isola confirme enfin que face aux débris, la construction renforcée ne changera rien : on ne lutte pas face à ces débris !

« Si on parle des entailles sur la carcasse des pneus, il n’y a pas de différence. Probablement que le pneu est légèrement plus résistant sur le flanc, mais il a été conçu plus pour les paramètres d’intégrité que pour la résistance aux objets extérieurs. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less