Formule 1

Le lien Enstone-Viry pour Budkowski, la piste pour Brivio : chez Alpine F1, la hiérarchie se précise

Une direction bicéphale

Recherche

Par Alexandre C.

3 mars 2021 - 10:27
Le lien Enstone-Viry pour Budkowski, la

A quoi ressemblera le nouvel organigramme d’Alpine, suite au départ de Cyril Abiteboul et à l’arrivée de Davide Brivio ?

Tout d’abord Marcin Budkowski, directeur exécutif d’Alpine F1 Team, supervisera tout le développement de la voiture. Il coordonnera les travaux menés à Enstone avec ceux de Viry. Pat Fry dirigera la partie châssis à Enstone, Remi Taffin la partie moteur à Viry.

Brivio sera lui le team principal de l’équipe. Lui comme Marcin Budkowski rendront des comptes à Laurent Rossi, PDG d’Alpine.

Qui est alors le successeur direct de Cyril Abiteboul, anciennement directeur général de Renault F1 ? Un peu tout le monde en réalité…

A l’occasion de la présentation de l’Alpine, Laurent Rossi en a dit plus sur les rôles précis de Budkowski et de Brivio.

« Les deux travailleront en tandem pour tirer le meilleur parti de la voiture qui est conçue à Enstone afin de la mettre dans la meilleure position possible à l’avenir. »

« Les autres équipes gardent leurs structures existantes pour Marcin à Enstone ou pour moi-même à Viry. »

Marcin Budkowski sera-t-il aussi une sorte de team principal bis, aux côtés de Brivio ? Cela veut-il dire qu’il n’y aura pas forcément de team principal ou directeur d’équipe unique chez Alpine ? Budkowski confirme cet organigramme original...

« Oui, nous avons opté pour une structure légèrement différente de la structure d’équipe classique, si vous voulez.

« Mais en fin de compte, les rôles et les responsabilités sont clairs. C’est juste que nous les appelons un peu différemment. »

« Nous sommes une équipe française, à la fin nous avons dû mettre un peu de français dans la structure de l’organisation aussi ! »

Quant à Davide Brivio lui-même, que peut-il dire selon ses propres mots sur son rôle précis ?

« Notre travail en tant qu’équipe de course est d’exploiter tout le potentiel de la voiture. A Enstone, il y a beaucoup de gens. C’est une grande pression et une grande responsabilité car nous avons plus de 1000 personnes entre Enstone et Viry qui préparent le châssis, la voiture et le groupe motopropulseur. »

« Nous serons un nombre beaucoup plus limité de personnes sur le circuit, mais c’est là que nous devons exploiter tout le potentiel de la voiture. C’est donc moi qui en serai responsable. »

« Bien sûr, je ne suis pas ingénieur, mais je dois essayer de m’assurer que les ingénieurs, les mécaniciens, tous les pilotes, toutes les personnes impliquées, aient tout ce dont ils ont besoin pour être au mieux de leur forme. »

« Et de cette façon, si nous sommes capables d’avoir une équipe forte, qui est déjà en place, nous pourrons extraire tout le potentiel de la voiture. »

« C’est donc ça le travail. Aller sur le circuit, faire le tour du monde, et essayer de tirer le meilleur de ce que plus de 1000 personnes ont préparé à la maison. »

Une division des tâches semble donc se détacher : Budkoswki travaillera surtout pour accroître les relations entre Enstone et Viry, tandis que Brivio se rendra sur les courses pour gérer plus l’opérationnel...

Budkoswki confirme qu’avec 23 et bientôt 25 courses par an, cette division du travail fait plus de sens avec un homme complétement dédié au travail sur la piste, sur circuit en week-end de Grand Prix.

« Dans la Formule 1 d’aujourd’hui, avec la complexité d’une équipe de Formule 1, surtout celle qui s’occupe des châssis et des moteurs, nous avons une base au Royaume-Uni, nous avons une base en France, il y a 23 courses, potentiellement 25 dans le futur, les restrictions COVID signifient des quarantaines potentielles, etc. - Honnêtement, dans ces conditions, gérer une équipe et aller à toutes les courses est très, très difficile. »

« Donc pour moi personnellement, c’est super d’avoir Davide à bord. En dehors évidemment de toutes les compétences qu’il apporte grâce à ses autres expériences en sport automobile, cela signifie que je n’aurai pas à aller à toutes les courses. »

« Je vais probablement en faire la majorité, je vais probablement commencer à en sauter quelques-unes dans la deuxième partie de la saison. »

« Et nous avons quelqu’un à Davide qui a beaucoup d’expérience en piste, beaucoup de compétences personnelles acquises en tant que team manager dans d’autres catégories. »

« Il sait comment gérer les pilotes, il sait comment les motiver. Il sait comment organiser un garage. Ce sera donc une grande contribution de l’avoir à nos côtés et nous pourrons partager le rôle et vraiment nous assurer que nous ne laissons rien sans l’attention qu’il requiert. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less