Formule 1

Lando Norris a appris la polyvalence grâce aux jeux vidéo

Changer de catégorie virtuelle demande de s’adapter

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er janvier 2020 - 15:51
Lando Norris a appris la polyvalence

Lando Norris est l’un des pilotes les plus actifs sur les jeux vidéos et en simulateur hors de son rôle de pilote de F1. Aficionado du jeu iRacing, il explique que rouler sur une simulation lui permet une adaptation plus rapide à un nouvel environnement.

"Je dirais que oui," juge Norris. "Je joue sur la PlayStation depuis que j’ai cinq ou six ans, j’ai eu mon premier simulateur vers 10 ou 11 ans et je pense que depuis que j’ai eu le premier simulateur, je joue essentiellement à iRacing."

"Pouvoir conduire différentes voitures, sur différents circuits, avec différentes météos, tout cela est bon pour mon adaptation. Même quand j’ai fait quelque chose de légèrement différent comme courir dans des Ginetta, ou piloter la voiture de GT3 et de DTM, quand je suis allé faire Daytona en LMP2, je crois que j’ai été très bon pour m’adapter à toutes ces différentes voitures."

"Lorsque je conduis une GT3, il y a parfois des choses que je peux apprendre dans une autre voiture, et l’apprendre au volant d’une autre catégorie. Il n’est pas nécessaire que ce soit toujours de GT à GT ou de prototype à prototype. Parfois, vous apprenez des choses dans différentes voitures que vous pouvez appliquer ailleurs."

"J’ai grandi en sachant comment conduire des monoplaces, c’est ce que j’ai toujours fait, donc la F1 n’est pas le plus grand changement mais quand on a roulé dans le simulateur, il y a quand même moins d’inconnues, moins de choses non apprises ou essayées. Je dirais que cela m’a aidé à m’adapter plus facilement et de meilleure façon à la Formule 1."

Selon lui, le besoin de s’adapter au volant de ces simulateurs est similaire à celui de le faire au volant d’une monoplace ou d’une voiture de course : "Le fait que vous puissiez en faire un grand nombre, que vous deviez vous adapter à différentes voitures, différentes simulations et les piloter de différentes manières, c’est la clé de tout pilote qui doit s’adapter à différents réglages, différents circuits et différentes conditions."

"Je pense donc que c’est important et que c’est probablement l’une des meilleures choses de tout le système, le fait que toute l’équipe McLaren soit capable de se concentrer sur une telle chose. Donc oui, c’est la clé pour obtenir le meilleur d’un pilote et voir à quel point il est bon en le mettant dans cette situation."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less