Formule 1

Dans le cockpit, Hamilton n’hésite pas à remanier les stratégies de Mercedes

L’exemple de Silverstone est le plus parlant

Recherche

Par A. Combralier

1er janvier 2020 - 17:00
Dans le cockpit, Hamilton n’hésite (...)

Avant chaque dimanche de course, les écuries et les pilotes passent logiquement en revue toute une sélection d’options stratégiques. Plan A, Plan B, Plan C… les scénarios de l’ensemble d’une épreuve sont étudiés, pour prendre en compte l’usure des pneus, l’entrée en piste éventuelle d’une voiture de sécurité, la météo, etc…

« Vous étudiez beaucoup de documents le soir » confie ainsi Lewis Hamilton à ce sujet.

« Et le dimanche, vous passez en revue une large sélection de stratégies. Je pose constamment des questions sur tout ce que l’on me suggère : jusqu’où les pneus pourront aller, notre arrêt au stand est-il prévu assez tôt… »

En cours de Grand Prix, les stratégies sont bien sûr évolutives et dépendent des données comme de l’impression du pilote dans le cockpit. Lewis Hamilton raconte ainsi comment parfois il s’oppose aux vues stratégiques de son équipe.

« A Silverstone, ils m’ont demandé de faire deux arrêts, mais je pensais que je pouvais faire un seul arrêt. Je suis resté en piste et la stratégie à un arrêt a fonctionné. »

« Au Brésil, nous sommes restés en piste cinq tours de plus que prévu originellement. Au 18e tour, j’aurais dû normalement m’arrêter selon la stratégie initiale, et je pensais qu’alors je n’aurais plus de pneus. Mais l’équipe m’a dit, ’durant ces cinq prochains tours, relâche un peu la pression, pousse un peu moins dans les virages à haute vitesse, en particulier sur les pneus avant, parce que ce sont ces pneus qui se dégradent’. Donc il faut un peu changer votre style de pilotage. »

Lewis Hamilton doit également gérer l’utilisation du carburant…

« C’est relativement facile d’économiser du carburant. C’est une technique facile. Mais naturellement, je pense que je m’améliore avec les années. J’ai l’habitude de toujours consommer moins de carburant. »

« Je m’y suis habitué, juste pour comprendre quel était l’impact d’une telle économie sur chaque virage. Si vous êtes sur un rapport élevé, si au lieu d’être en 3e vous êtes en 4e mais que vous prenez toujours une bonne sortie, quelle différence cela fait ? »

« Je regarde toutes ces choses pour économiser de l’essence, éviter de trop rétrograder, utiliser moins d’énergie au freinage… Tout cela. Je m’y plonge vraiment. Et je peux potentiellement aller trop loin parfois, mais je suis ainsi. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less