Formule 1

La Chine, un vrai test pour McLaren selon Sainz

La stabilité du train avant va être mise à l’épreuve

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 avril 2019 - 08:18
La Chine, un vrai test pour McLaren (...)

Carlos Sainz est heureux de voir les progrès effectués par McLaren depuis l’année dernière, non seulement par rapport aux résultats signés par Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne, mais aussi par rapport à la voiture qu’il a piloté à Abu Dhabi, lors des tests de fin de saison.

"Le rythme de la voiture est très encourageant, et mon feeling avec elle aussi" assure Sainz. "Je pense que vous avez pu voir dans les trois ou quatre premiers tours comme je restais facilement avec la Mercedes et la Red Bull. Et comme il était facile pour moi de tenter une manœuvre sur Max."

"Il y a donc du positif, beaucoup de positif à prendre. J’ai toujours le sourire grâce à cela. Je ne vais pas laisser un accident comme celui-là ruiner ma confiance, car elle est vraiment élevée actuellement."

Selon lui, la Chine sera le premier vrai test pour McLaren, sur un circuit où la partie avant de la voiture est le facteur limitant, et où le sous-virage peut être massivement présent : "Nous devons aller sur des circuits limités à l’avant car actuellement, notre voiture semble avoir ses limites dans ce domaine, et un circuit comme Bahreïn où c’est l’arrière qui était le facteur limitant a joué en notre faveur."

"Nous devons être prudents, nous devons nous assurer de changer l’équilibre de la voiture et de maîtriser les pistes comme la Chine, où l’avant est un facteur limitant, afin d’être à l’aise avec tous les types de circuits. La piste en Chine est complètement différente de Bahreïn et nous devons continuer à travailler."

McLaren

expand_less