Formule 1

La chaleur ‘tue’ les Pirelli à Barcelone pour Hamilton

Les Mercedes F1 dominent le vendredi

Recherche

Par Alexandre C.

14 août 2020 - 18:55
La chaleur ‘tue’ les Pirelli à Barcelone

La forte abrasivité, ainsi que les températures estivales (48 degrés sur la piste en EL2) auront-elles, comme à Silverstone, raison de la domination des Mercedes ce week-end, à Barcelone ? Lewis Hamilton, quoi qu’il en soit, et même après avoir dominé la séance de l’après-midi, craint la chaleur – qui « tue » les Pirelli pour reprendre ses mots.

« Il est certain que c’est assez difficile. C’est le roulage le plus chaud qu’il y ait jamais eu. Je ne pense pas être allé en Espagne quand il fait aussi chaud. Nous y sommes en février et mars normalement, ou début mai. »

« C’est un temps magnifique, mais c’est quelque chose qui tue votre voiture, et c’est aussi dur pour les pneus. »

« Mais la journée a été bonne. C’était une bonne journée. La deuxième séance a été meilleure pour moi, et sur les longs runs, nous sommes très proches de la Red Bull, donc je pense que ce sera une course très serrée. »

« Je pense que la température va certainement masquer beaucoup de ces choses. Les pneus ne sont pas contents dans ces conditions, donc vous glissez simplement avec des pneus qui surchauffent. »

Lors du dernier Grand Prix, le cloquage avait empoisonné la course des Mercedes. Sur ce plan, pour le moment, tout va bien pour Lewis Hamilton.

« Je n’ai pas vu de cloquage, mais on n’a pas vu de cloquage non plus vendredi dernier. Je ne peux vraiment pas en dire trop. Je me sentais bien. Nous sommes sur le point de faire un débriefing, donc je vais voir où nous en sommes sur ce sujet. »

Max Verstappen et Red Bull parient logiquement sur les longs relais pour rattraper Mercedes : et les longs relais de Lewis Hamilton, comment sont-ils ?

« Il semble que ce sera excitant avec Red Bull en longs relais, ce sera une course très excitante. »

« Je ne sais pas jusqu’où nous pourrions aller [avant le premier arrêt aux stands], par rapport à Red Bull. Cela déterminera si oui ou non il y aura un ou deux arrêts ce week-end. »

Dans l’autre Mercedes, Valtteri Bottas se méfie aussi des températures élevées…

« Je n’ai pas eu de mauvais ressenti dans la voiture, j’ai lutté contre un peu de sous-virage au début de la session, mais c’est normalement une solution rapide que l’on trouve avec les réglages de la voiture, donc il y en avait beaucoup à la fin des EL2. »

« Peut-être que la session du matin était meilleure pour moi que celle de l’après-midi, mais nous avons quand même tiré de bonnes leçons. Je pense que nous sommes assez forts en tant qu’équipe mais, encore une fois, l’essentiel est le dimanche et avec ces températures, il faut savoir comment ça va affecter les pneus étant donné les conditions. »

« Je pense que les pneus s’usent dans ce genre de piste, il n’y a pas que les cloques. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less