Formule 1

Harponné par Alonso, Schumacher a tout de même facilement dominé Mazepin

Sans cela, où aurait-il bien pu finir ?

Recherche

Par Alexandre C.

10 octobre 2021 - 17:12
Harponné par Alonso, Schumacher a (...)

Auteur d’une très bonne qualification hier, Mick Schumacher s’est fait cependant rentrer dedans par un Fernando Alonso remonté (et pénalisé pour cela) dans les premiers tours de course à Istanbul. Reparti dernier, le rookie allemand a toutefois terminé devant son coéquipier avec une bonne marge, près de 20 secondes. Il a donc de nouveau fait preuve d’une certaine aisance sous la pluie…

« Nous savions que ça allait être difficile et comme il n’y a pas eu de véritable chaos, le résultat que nous avons obtenu aujourd’hui était de toute façon réaliste. Encore une fois, nous avons beaucoup appris, nous avons appris comment être compétitif au départ de la course et nous devons juste analyser comment faire encore mieux. « 

« Dans l’ensemble, c’est un week-end très positif. Il n’y a aucune raison pour moi d’être triste parce que je ne suis pas dans la lutte pour le championnat, donc tout ce qui est bon dans ce week-end - je le prends - et tout ce qui est mauvais, je le laisse derrière moi et j’en tire des leçons. »

Nikita Mazepin a donc été le pilote le plus lent du plateau ce dimanche mais a au moins appris à piloter en intermédiaires...

« Les organisateurs de la course ont fait un travail incroyable depuis l’année dernière pour améliorer les conditions pour les pilotes. De mon côté, c’était un pur bonheur d’être ici tout le week-end. J’ai fait une course propre, je suis resté en dehors des problèmes dans le premier tour et j’ai conduit du mieux que je pouvais. Malheureusement, vous savez, les conditions étaient très bizarres aujourd’hui dans la mesure où la piste n’a jamais vraiment séché. Je n’avais pas prévu que les pneus intermédiaires auraient besoin de temps pour devenir slicks et nous permettre de faire de bons temps. Ces conditions sont très précieuses pour moi car même si elles sont difficiles, elles sont très utiles. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, regrette que Mick Schumacher ait été harponné par l’Alpine : sans cela, un miracle aurait-il été possible pour Haas dans le top 10 ?

« Ce n’est pas la course que nous voulions faire. Après que Mick se soit bien échappé au départ, il a perdu quelques positions et s’est fait percuter par Alonso, ce qui l’a ramené là où nous étions et nous n’avons pas pu sortir de ce là. Une fois que nous avons eu les drapeaux bleus, c’est une spirale descendante. Nous sommes arrivés à la fin de la course sans problème. Rester sur la piste et apprendre les conditions était la seule chose que nous pouvions faire et c’est ce que nous avons fait aujourd’hui - les voitures sont revenus intactes et c’est de nouveau dans notre livre d’apprentissage. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less