Formule 1

Hamilton ne ’peut pas se taire’ : Il faut être contre le racisme

Le Britannique aimerait travailler avec la F1 à l’avenir

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 novembre 2020 - 17:31
Hamilton ne ’peut pas se taire’ : Il (...)

Comme il l’avait déjà dit, l’aspect sportif n’est pas le seul qui importe pour Lewis Hamilton lorsqu’il dispute un week-end de Formule 1. Le pilote Mercedes F1 est engagé dans des causes diverses, comme l’inclusion et la diversité, et aimerait pouvoir y jour un rôle crucial.

"Disputer et gagner des championnats est une chose formidable, mais qu’est-ce que cela signifie vraiment ? Cela ne veut rien dire si vous ne pouvez pas contribuer à faire évoluer les choses" a déclaré Hamilton auprès du Guardian.

"Je ne peux pas me taire durant cette période. Il ne suffit pas de ne pas être raciste. Il faut être antiraciste. Il faut être contre le racisme et soutenir ces mouvements" poursuit le septuple champion du monde.

Il n’a aucun problème à ce que le soutien de certains pilotes ne passe pas par les mêmes interventions, mais note que tous doivent prendre la mesure du racisme : "Il y a des pilotes qui ne se mettent pas à genou, et il y a des athlètes qui ne le font pas. Mais ils se tiennent toujours aux côtés de leurs coéquipiers."

"Il y a des pilotes avec qui j’ai travaillé qui se sont agenouillés au départ et ils ont demandé ’combien de temps suis-je censé faire ça ?’ Et c’est une question intéressante parce que cela montre un manque de compréhension."

Il aimerait que le soutien montré cette année par la F1 et par Liberty Media à son message de diversité, d’inclusion et de tolérance, puisse se prolonger à l’avenir.

"C’est très symbolique de continuer à utiliser cette plateforme et d’utiliser ce message. Et c’est important de continuer à le faire, de rester conscients. Sinon, tout cela pourrait mourir et l’on pourrait revenir dans le passé. Je ne vois donc pas de changement avant un moment."

Hamilton espère que les messages visant à informer les gens finiront par faire changer les choses en profondeur : "Oui, nous avons le moment de soutien à Black Lives Matter, il y a un micro et les gens l’entendent, mais il faut vraiment faire le travail pour activer le changement."

Il n’exclut pas un rôle auprès de Liberty Media à l’avenir "pour essayer de les aider à progresser dans la bonne direction et continuer à attirer de nouveaux publics. Je ferai surement cela comme un travail en parallèle, mais je ne pourrais pas être plus impatient. D’un côté, je ne veux pas que le temps passe trop vite et de l’autre, j’ai hâte d’entamer ce nouveau chapitre de ma vie."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less