Formule 1

‘Hamilton n’a pas été chanceux’ rappelle un des concepteurs du Halo

Une question de science, non de chance

Recherche

Par Alexandre C.

18 septembre 2021 - 07:36
‘Hamilton n’a pas été chanceux’ rappelle

Selon les propres dires de Lewis Hamilton, le Halo lui « a sauvé la vie » au dernier Grand Prix d’Italie, suite à son crash avec Max Verstappen.

Certains commentaires ont relevé que le pilote Mercedes avait été bien chanceux de s’en tirer sans séquelles de cet accident étrange… Mais cela ne doit rien en réalité au hasard : le Halo a été conçu scientifiquement pour ce genre de situation, et il a parfaitement joué le rôle prévu.

C’est ce que relève Clive Temple, Directeur du programme Motorsport MSc et maître de conférences au centre d’ingénierie des véhicules avancés de l’université de Cranfield, où le Halo a fait l’objet de tests approfondis.

Ainsi, si Lewis Hamilton a eu la vie sauve, ce n’est pas une question de chance, mais de science.

« Lewis Hamilton n’a pas été chanceux. »

« C’est un fait que l’ingénierie et la science sous-tendent tout ce travail qui garantit la sécurité des pilotes. La sécurité est la première préoccupation dans le sport automobile. »

« Le Halo a été introduit en 2018 et a prouvé sa valeur au cours de cette saison lorsque Charles Leclerc, qui pilotait alors pour Sauber, a été protégé de la McLaren d’Alonso qui faisait un vol plané. »

« Nous avons également eu l’incident de Grosjean en novembre 2020 et là encore, le Halo a été mis en avant, ainsi que d’autres mesures de sécurité telles que la protection déformable du nez, le système de sécurité dans le casque et la barrière elle-même. »

Ceux qui critiquaient lourdement le Halo lors de son introduction (comme Helmut Marko, Nico Hülkenberg ou... Romain Grosjean) font désormais profil bas ou reconnaissent s’être trompés. Temple rappelle que les caractéristiques du Halo, prévues dès son lancement, en faisaient du reste un outil incontournable pour la sécurité des F1 modernes.

« Il a été démontré que le Halo est désormais l’un des principaux dispositifs de sécurité ayant servi à tous les pilotes de monoplaces, de la F1 à la Formule 4. »

« Comme cet accident l’a prouvé, le Halo est exceptionnellement solide et fait partie intégrante d’autres éléments de sécurité critiques dans la voiture. Le fait qu’Hamilton subisse l’impact de la voiture de Verstappen est probablement l’équivalent de l’impact d’un bus à deux étages de Londres sur la voiture. »

« Le Halo actuel est conçu pour résister à 100 kilonewtons - 10,2 tonnes - et un bus à deux étages moderne pèse environ 12 tonnes. 10,2 tonnes, c’est aussi l’équivalent de deux éléphants africains atterrissant sur la voiture de course. Il s’agit donc d’une structure très solide. »

Cependant le nouveau règlement 2022, avec son aérodynamique révolutionnée, ne va-t-elle pas aussi remettre en question le dispositif du Halo ? Ne doit-il pas évoluer pour se plier aux nouvelles caractéristiques des voitures ?

Le professeur Temple le confirme, le Halo va bien évoluer avec le règlement, fort heureusement.

« Le Halo 4 sera présent dans la nouvelle saison des F1 2022. Il s’agira d’une évolution du concept Halo et d’un dispositif encore plus solide. »

Mercedes

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less