Formule 1

Flörsch ne veut pas des femmes comme objets de pub en F1

"Il faut des gens qui croient en les femmes"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

17 janvier 2020 - 17:20
Flörsch ne veut pas des femmes comme (...)

Après ses propos sur le fait que Ferrari recherchait une femme pilote pour son académie, où elle expliquait que ça ne devait pas être un argument marketing, Sophia Flörsch a précisé ses propos.

"Il faut qu’il y ait des gens qui croient en les femmes en tant que pilotes, plutôt que pour attirer l’attention. Il y a eu quelques femmes dans le passé qui ont été soutenues par des équipes de F1, mais elles étaient là pour sourire et saluer la caméra" lance la jeune pilote.

"Ce serait important que les femmes aient les mêmes opportunités et le même soutien que les hommes, par exemple comme Mick Schumacher, qui est aussi dans l’académie et qui n’est pas un objet publicitaire."

Elle ne veut pas s’avancer sur les intentions de Ferrari, mais elle regrette la manière dont les femmes sont perçues au sein des équipes, et donc de la F1 : "Je ne veux rien avancer de négatif sur Ferrari, mais généralement, la manière dont les équipes ont travaillé avec les femmes ne les ont pas aidées."

Selon elle, les W Series réservées aux femmes ne sont pas une solution. Si Flörsch est toujours à la recherche d’un volant pour 2020, elle explique pourquoi elle n’est pas intéressée par cette discipline.

"Regardez Jamie [Chadwick]" poursuit-elle au sujet de la première gagnante des W Series. "Elle a une autre année en W Series devant elle car elle n’a pas assez d’argent pour la F3. Elle perd donc deux ans dans une discipline où le niveau est inférieur à celles où les hommes courent aussi."

"Nous avons besoin d’opportunités égales. J’ai toujours cherché à être la meilleure, et ça inclut aussi battre les hommes en piste. La chance qu’une femme avec le potentiel pour les catégories supérieures s’y distingue est très mince."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less