Formule 1

Ferrari défend à nouveau la consigne passée hier en course

Sans l’aide de Vettel, Leclerc n’aurait pas gagné

Recherche

Par Olivier Ferret

2 septembre 2019 - 13:36
Ferrari défend à nouveau la consigne (...)

Mattia Binotto a de nouveau défendu l’utilisation de consignes chez Ferrari hier, à Spa.

Le directeur de Ferrari estime que Charles Leclerc aurait de toute façon par repasser devant Sebastian Vettel, compte tenu des stratégies déployées. Il ne fallait donc pas faire perdre de temps au Monégasque et l’histoire a donné raison à l’Italien puisque Lewis Hamilton a fini dans les roues de la Ferrari.

"Comme je l’ai dit juste après l’arrivée, il n’y avait pas vraiment de choix pour nous pour cette course, il fallait protéger Seb de Mercedes en anticipant son arrêt. Sinon ils l’auraient fait et nous auraient eu avec un overcut," explique Binotto.

"Seb a été plus rapide avec ses pneus neufs mais Charles était en meilleure situation avec ses pneus, il fallait donc le laisser en piste autant que possible. Charles aurait fini par repasser Seb plus tard donc autant ne pas lui faire perdre de temps. Cette consigne a bénéficié à Charles."

"Ce n’est pas toujours bien accepté par les gens mais nous avons été clairs dès le début de la saison : l’équipe passe en priorité. C’est discuté à chaque course. Ce n’est jamais facile de donner une consigne mais il n’y avait pas photo sur ce cas. C’est ce qui a permis de protéger Charles en lui donnant un peu plus d’avance et on voit qu’il en a bien eu besoin pour finir devant Lewis au final."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less