En cas de 8e titre à Abu Dhabi, Hamilton aurait songé à annoncer sa retraite surprise

La Mercedes ultra-compétitive pour 2022 ?

Recherche

Par Alexandre C.

26 janvier 2022 - 07:51
En cas de 8e titre à Abu Dhabi, (...)

Lewis Hamilton a-t-il failli imiter son ancien coéquipier Nico Rosberg, et prendre une retraite surprise juste après l’obtention d’un titre mondial ?

Alors que le suspense dure encore concernant les véritables intentions du Britannique pour la saison 2022, suite au camouflet d’Abu Dhabi, la presse britannique, et plus précisément le grand quotidien conservateur The Telegraph, apportent du grain à moudre à l’incertitude hivernale.

Le silence de Lewis Hamilton est-il une ruse pour mettre la pression sur la FIA et obtenir, a minima, le remplacement de Michael Masi, le directeur de course ? Lewis attend-il la conclusion de l’enquête de la FIA pour se prononcer ? Ou bien le pilote Mercedes doute-t-il plus profondément de son envie de continuer en F1, après un dénouement qu’il jugerait comme une mascarade, et "manipulé" selon ses propres termes à chaud, à la radio ?

Hamilton est certes sous contrat jusqu’en 2023, ce qui fait dire à certains qu’il sera en F1 quoi qu’il arrive à Bahreïn au premier Grand Prix…

Mais « une source proche de Mercedes » désirant garder l’anonymat, a confié au Telegraph un élément important à prendre en considération.

Cette source « est catégorique : l’équipe s’attendait à ce qu’Hamilton quitte le sport s’il avait gagné à Abu Dhabi. Cela impliquerait qu’il aurait eu une sorte de clause dans son contrat qui lui aurait permis de le faire » ajoute le quotidien.

Puisque Lewis Hamilton a perdu le titre mondial au dernier tour, il aurait donc le devoir – en cas de poursuite judiciaire, précise le quotidien – de continuer l’aventure chez Mercedes. Mais si la motivation n’est plus là, le Britannique tenterait-il en réalité de se défaire de cette fameuse clause, ce qui expliquerait son silence et les doutes de Toto Wolff ? Toutes les spéculations sont permises.

Cependant d’autres sources internes chez Mercedes ont précisé qu’il n’y aurait « aucune chance » pour que l’équipe allemande poursuive son pilote en cas de manquement à cette fameuse clause contractuelle.

Une autre source a précisé que le mutisme de Lewis Hamilton n’était « que pour le spectacle », et que Mercedes dirigerait ce silence radio pour mettre la pression sur la FIA.

En revanche, toutes les sources du Telegraph ont assuré que si Lewis Hamilton avait songé à prendre sa retraite, la crainte d’affronter George Russell, et ainsi de risquer sa réputation, n’y serait pour rien.

Une Mercedes très compétitive ?

Enfin, une ultime source de Mercedes a donné des précisions tant sur les intentions de Lewis Hamilton, que sur le niveau de compétitivité de Mercedes pour cette saison 2022. Car les deux seraient liés...

« Tout cela fait partie du spectacle. La vérité est que Lewis va avoir une voiture super compétitive cette année et qu’il a 50 millions de raisons de rester [la valeur de son contrat]. De toute façon, s’il voulait prendre sa retraite, il l’aurait déjà dit, n’est-ce pas ? Sinon, il va juste faire chier l’équipe parce qu’elle sera laissée sans aucune autre option. »

Hamilton a-t-il des doutes sur son engagement la F1 ? Le niveau annoncé de la Mercedes va-t-il convaincre Lewis de rester ? Peut-être aura-t-on des réponses dès le premier épisode de Drive to Survive…

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos