Dans l’histoire : ces records que Vettel détient toujours en F1

Et ceux que Verstappen et Hamilton ont battus

Recherche

Par Alexandre C.

26 novembre 2022 - 17:35
Dans l'histoire : ces records (...)

Sebastian Vettel aura donc, durant sa riche carrière, pris 299 départs en F1 – et celui pris à Abu Dhabi, en cette fin d’année 2022, fut sans aucun doute son dernier en F1.

Vettel aura bien sûr et tout d’abord remporté 4 titres de champions du monde, ce qui le place à égalité avec Alain Prost ; et juste derrière Juan Manuel Fangio et ses cinq titres.

Il comptera au total 53 victoires en F1 (17,73 % de courses remportées), 57 poles (19,06 %), 38 meilleurs tours (12,71 %), 122 podiums (40,80 % des Grands Prix terminés sur le podium)… et 44 abandons (dans 14,72 % de ses Grands Prix).

Mais même au-delà de ces chiffres, l’ex-pilote Aston Martin F1 laissera une trace indélébile dans l’histoire de la F1 – comme en témoignent les tables des statistiques.

Quels records détient alors Sebastian Vettel ?

L’Allemand a toujours la propriété du record de victoires consécutives en une année : il en avait remporté 9 en deuxième moitié de saison, en 2013 (le précédent record datait d’Ascari : 9 victoires consécutives aussi, mais à cheval entre deux années, entre 1952 et 1953).

Max Verstappen aurait pu battre ce record cette année, mais sa défaite à Singapour l’en a privé.

En 2011, Sebastian Vettel avait également battu un autre record : le nombre de poles positions en une saison. Il en avait signé 15 en 19 courses, soit un taux hallucinant de 79 % ! Il avait aussi rejoint le record de Mansell de 1992 en remportant 9 courses depuis la pole.

Cette année 2011 fut d’ailleurs si dominatrice pour Sebastian Vettel, qu’il avait mené 739 des 1133 tours de l’année, soit quasiment les deux tiers. C’est un record (Max Verstappen a par exemple mené 616 tours cette année, dans un calendrier comptant 3 Grands Prix supplémentaires).

Sebastian Vettel est aussi le plus jeune pilote à avoir signé un ‘hat-trick’ (victoire, pole et meilleur tour), au Grand Prix de Grande-Bretagne en 2009 (21 ans et 353 jours).

Et l’année d’après, en 2010, il était devenu le plus jeune champion du monde de l’histoire de la F1 (23 ans et 134 jours). Logiquement, en 2011, il était aussi devenu le plus jeune pilote à remporter deux titres en F1.

Last but not least, Sebastian Vettel est aussi devenu le pilote à écoper le plus rapidement d’une pénalité : à Istanbul en essais libres avec BMW Sauber, en 2006, pour ses débuts en week-end de Grand Prix, il avait commis un excès de vitesse dans les stands seulement 6 secondes après s’être élancé du garage !

Des records aussi battus par Verstappen ou Hamilton

Mais plusieurs des records qui appartenaient à Sebastian Vettel ont été battus, en particulier par Lewis Hamilton et Max Verstappen…

Jusqu’à cette saison 2022, Sebastian Vettel co-détenait avec Michael Schumacher le record de Grands Prix gagnés en une seule année (13). Mais Max Verstappen a fait mieux cette saison avec 15 succès.

Un autre record de Sebastian Vettel a été battu par Max Verstappen : l’Allemand était monté 17 fois sur le podiums en 2011 (même nombre que Michael Schumacher en 2002). Mais Max Verstappen est monté sur 18 podiums l’an dernier.

Quant au nombre de points marqués en F1, Sebastian Vettel a souvent échangé la place de tout premier avec Lewis Hamilton. Fin 2022, finalement, Lewis Hamilton comptait 4405,5 points, contre 3098 pour Sebastian Vettel, 2061 pour Fernando Alonso et 2011,5 pour Max Verstappen.

Le nombre de points inscrits en une année est aussi tombé pour Sebastian Vettel. Il en avait marqué 392 en 2011 : mais Max Verstappen a fait mieux cette année avec 454 points (et 408 pour Lewis Hamilton en 2018).

Du Grand Prix du Brésil 2010 au Grand Prix d’Inde 2011, Sebastian Vettel avait d’ailleurs marqué 424 points sans interruption. Mais Lewis Hamilton a fait mieux entre 2016 et 2018 (199 de plus).

En 2011, Sebastian Vettel avait commencé 18 courses depuis la première ligne. C’était là encore un record avant Lewis Hamilton en 2015. Record ensuite amélioré par Nico Rosberg en 2016 (20 courses sur 21 démarrées depuis la première ligne !).

A 21 ans et 72 jours, Sebastian Vettel était aussi devenu, à Monza en 2008, avec Toro Rosso, le plus jeune poleman de l’histoire de la F1. Et le lendemain, il devenait le plus jeune vainqueur de la F1. Mais Max Verstappen en Espagne en 2016 a battu ce record du plus jeune vainqueur (à 18 ans et 228 jours).

Max Verstappen était aussi devenu le plus jeune pilote à faire ses débuts en essais libres, au Japon en 2014, trois jours avant son 17e anniversaire. Ce record appartenait auparavant à Sebastian Vettel (deux essais libres en 2006 en Turquie, à l’âge de 19 ans et 53 jours).

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos